Contribution à l'étude du rôle de l’hyponatrémie légère et chronique dans la survenue de la chute grave du sujet âgé fragile admis en unité de Médecine d'Urgence de la Personne Agée (MUPA)

par Sophie Boyer

Thèse de doctorat en Recherche clinique et innovation

Sous la direction de Achille Edem Tchalla.

Soutenue le 14-12-2018

à Limoges , dans le cadre de École doctorale Sciences Biologiques et Santé (Limoges) , en partenariat avec Handicap, Activité, Vieillissement, Autonomie, Environnement (laboratoire) .

Le jury était composé de Frédéric Bloch, Jean-Christophe Daviet, Stéphane Mandigout.

Les rapporteurs étaient Maria Soto Martin, Rachid Mahmoudi.


  • Résumé

    Les chutes à domicile sont un signe précurseur de la perte d’autonomie et représentent un problème majeur de santé publique. La chute implique de multiples facteurs déterminant le risque de chute. Une meilleure connaissance des facteurs de risques de la chute est importante afin de prévenir les chutes ainsi que l’entrée en dépendance chez la personne âgée. Parmi ces facteurs de risques les facteurs biologiques sont peu étudiés. Mieux connaître ces facteurs biologiques permettrait de mieux orienter le diagnostic étiologique de la chute et donc de cibler les actions préventives personnalisées et de définir par des interventions environnementales (ex : l’activité physique, conseils nutritionnels) ou médicales, de prévenir le risque de chute et la perte d’autonomie qu’elle induit. L’hyponatrémie est le désordre électrolytique le plus fréquent rencontré en pratique gériatrique. Elle est définie par une concentration en Na dans le sérum inférieure à 136 mmol/L. L’hyponatrémie peut être divisée en 3 paliers : l’hyponatrémie chronique légère l’hyponatrémie modérée et l’hyponatrémie sévère. De récentes études ont montré que l’hyponatrémie chronique légère peut présenter chez les patients des signes cliniques significatifs et pourrait être associée à une altération des fonctions cognitives, à des troubles de la marche voire de fracture. Qu’elle est la prévalence de l’hyponatrémie chronique légère chez les patients admis à l’unité MUPA ? Qu’elle est l’association entre l’hyponatrémie chronique légère et la chute dans notre population ? La prévalence de l’hyponatrémie chronique légère est particulièrement élevée à l’unité MUPA. les patients admis à l’unité MUPA avec une hyponatrémie chronique légère à la prise de sang effectuée à l’arrivée dans l’unité ont un plus fort risque de chute grave. L’hyponatrémie chronique légère peut-être considérée comme un facteur de risque de la chute grave chez le sujet âgé.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of mild chronic hyponatremia in the occurrence of serious falls in elderly patients admitted to MUPA Unit


  • Résumé

    Falls are a precursor to the loss of autonomy and represent a major public health problem. Falls involve multiple factors determining the risk of falling. A better knowledge of the risk factors of falls is important in order to prevent falls as well as loss of autonomy in the elderly. Among these risk factors, biological factors are poorly studied. Better knowing these biological factors would better guide the etiological diagnosis of the fall and therefore target personalized preventive actions and define environmental interventions (physical activity, nutritional counseling) or medical, to prevent the risk of falling and the loss of autonomy. Hyponatremia is the most common electrolyte disorder in geriatric practice. It is defined by a serum Na concentration of less than 136 mmol/L. Hyponatremia can be divided into 3 stages: mild chronic hyponatremia, moderate hyponatremia, and severe hyponatremia. Recent studies have shown that mild chronic hyponatremia may present significant clinical signs in patients and may be associated with impaired cognitive functions, gait disturbances and even fractures. What is the prevalence of mild chronic hyponatremia in patients admitted to MUPA unit? What is the association between mild chronic hyponatremia and falls in our population? Prevalence of mild chronic hyponatremia is particularly high at MUPA unit. Patients admitted to MUPA unit with mild chronic hyponatremia at the first blood test performed on arrival have a higher risk of serious falls. Mild chronic hyponatremia may be considered as a risk factor for serious falls in the elderly


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?