Three essays on the composition of boards of directors and their contribution to effective corporate governance

par Ha Thu Tran

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de Laetitia Lepetit et de Thierno Amadou Barry.

Le président du jury était Alain Sauviat.

Le jury était composé de Laetitia Lepetit, Thierno Amadou Barry, Alain Sauviat, Catherine Refait.

Les rapporteurs étaient Laurent Weill, Catherine Bruneau.

  • Titre traduit

    Trois essais sur la composition des conseils d'administration et leur contribution à une gouvernance d'entreprise efficace


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est d’étudier quelle composition du conseil d’administration permet d’assurer l’efficacité de ses fonctions de surveillance et de conseil. Dans le chapitre 1, nous étudions si la présence d’administrateurs qui sont liés à des actionnaires minoritaires peut constituer un mécanisme efficace de gouvernance d'entreprise pour limiter l'expropriation par les actionnaires majoritaires, sans exacerber les risques. L’étude empirique de ce chapitre est réalisée sur un échantillon de banques avec un actionnariat concentré. Les résultats indiquent que la présence d’administrateurs minoritaires permet d’augmenter l'efficacité du conseil d'administration des banques dans la mesure où elle entraîne une valorisation de marché plus élevée, sans augmentation du risque. Le chapitre 2 complète le premier chapitre afin de déterminer les facteurs, tant au niveau de la banque que du pays, qui peuvent favoriser la présence d’administrateurs minoritaires dans les conseils de banque. Les résultats montrent que: (i) l’importance des droits de vote des actionnaires majoritaires, la qualité des recommandations envers le conseil d'administration dans les codes de gouvernance d'entreprise et le niveau de protection des actionnaires sont des facteurs qui favorisent la présence d’administrateurs minoritaires au sein des conseils des banques; (ii) des régimes de surveillance stricts et une forte opacité réduisent la présence d’administrateurs minoritaires dans les conseils d'administration des banques. Nos travaux suggèrent que les autorités bancaires devraient recommander aux banques avec un actionnariat concentré d'inclure un minimum d’administrateurs minoritaires dans leur conseil d'administration. Dans le chapitre 3, nous examinons l'impact de l’imposition d’un quota minimum de membres de chaque sexe sur la performance des entreprises et leurs décisions, en prenant le cas de la Belgique, la France et l'Italie comme expérience naturelle. Notre analyse statistique montre que le pourcentage de femmes augmente de manière significative et que les caractéristiques des membres du conseil d’administration changent considérablement après la mise en place du quota. Les résultats empiriques montrent que les quotas n’ont pas d’impact significatif sur la performance des entreprises et leurs décisions. Nos résultats appuient la mise en place d’un quota afin d’assurer une représentation équilibrée des hommes et des femmes au sein des conseils d’administration des entreprises. Ils montrent cependant que les régulateurs créent des attentes irréalistes quant à la capacité des femmes à améliorer les performances des entreprises, du moins à court terme lorsque les effets négatifs de l’imposition d’un quota sont potentiellement les plus importants.


  • Résumé

    His thesis aims to provide some answers to the question of what makes a board effective in carrying out its monitoring and advising functions. In Chapter 1, we examine whether board structures that include directors that are related to minority shareholders can be an effective corporate governance mechanism to limit expropriation by controlling shareholders, without exacerbating risk. We focus our empirical analysis of this chapter on banks with a concentrated ownership structure. We find that the inclusion of such minority directors does indeed increase the effectiveness of bank boards, as it results in higher market valuations, without increasing risk. Chapter 2 complements the first chapter to determine the factors, at the bank and at the country level, that could favor the presence of minority directors on bank boards. We find that: (i) the voting rights of controlling shareholders, the quality of recommendations for boards of directors in Corporate Governance Codes and higher shareholder protection are factors that promote the presence of minority directors on bank boards; (ii) the degree of opacity and stronger supervisory regimes reduce the presence of minority directors on bank boards. Our work suggests that bank authorities should recommend banks with concentrated ownership structure to include a minimum of minority directors in their board. In Chapter 3, we investigate the impact of gender quotas on firm performance and corporate decisions using Belgium, France and Italy as a natural experiment. Our statistical analysis shows that the percentage of female directors significantly increases, and board members characteristics significantly change after the implementation of the gender quota. The results of our empirical analysis show evidence that gender quotas do not have a significant impact on both firm outcomes and corporate decisions. Our findings support the decision of policy-makers to use mandatory rules to force firm to achieve gender balance on corporate boards. Our results suggest that policy-makers create unrealistic expectations for women to boost firm performance, at least in the short-run when negative side effects of mandatory rules are potentially strongest.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèque électronique). Service Commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.