Entre opportunités et stratégies d’apprentissages : l’auto-professionnalisation des formateurs à l'ère du numérique dans les organisations

par Anne-Valérie Housseau

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation. Formation des adultes

Sous la direction de Denis Lemaître.

Soutenue le 26-11-2018

à Paris, CNAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche sur la formation (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Muriel Grosbois.

Le jury était composé de Michel Ferrary.

Les rapporteurs étaient Bernadette Charlier, Annie Jézégou.


  • Résumé

    Face aux effets de la révolution numérique, les organisations évoluent afin de proposer de nouveaux services à leurs clients, partenaires, fournisseurs et salariés (banque en ligne,données dématérialisées, espaces virtuels,…). De nouveaux modes de travail voient le jour, favorisant le nomadisme (travail à domicile ou à distance dans des salles connectées), la gestion de projets transverses et internationaux (outils et supports de communication) et la formation e-learning ou blended (alternant présentiel et distanciel). Du fait de ces transformations digitales, les formateurs d’entreprise - internes à l’organisation ou travaillant en prestation - se voient contraints de se professionnaliser à la formation numérique et de s’inscrire dans des diversités de fonctions (chef de projet, concepteur, ingénieur pédagogique,…). Cette thèse interroge la professionnalisation des formateurs au numérique à travers les opportunités d’apprentissages qu’ils identifient dans leurs environnements(formatif, organisationnel et professionnel) et des stratégies d’apprentissages qu’ils développement en regard. La problématique porte sur les apprentissages organisationnels et sociaux au sein des environnements de travail. Une étude de cas de formateurs issus de différentes organisations participant à une même formation certifiante à la « e-formation », choisie pour sa représentativité, présente les stratégies d’apprentissages déployées par les formateurs.Cette thèse défend l’idée d’une auto-professionnalisation des formateurs au numérique dans la construction d’écosystèmes d’apprentissages, au regard d’une culture d’entreprise (notamment « apprenante ») qu’ils perçoivent au sein de leurs organisations.

  • Titre traduit

    Between opportunities and learning strategies : the self-professionalization of trainers in the digital age in organizations


  • Résumé

    Facing the effects of the digital revolution, organizations are evolving to offer new services to their customers, partners, suppliers and employees (online banking, dematerialized data, virtual spaces, etc.). New ways of working are emerging, favoring nomadism (working from home or remotely in connected rooms), managing transversal and international projects (tools and communication media) and e-learning or blended learning (alternation of face-to-face and online training). As a result of these digital transformations, the company trainers - internal to the organization or working in delivery - are forced to professionalize in digital training and enroll in various functions (project manager, designer, educational engineer, ...). This thesis questions the professionalization of digital trainers through the learning opportunities they identify in their environments (training, organizational and professional) and the learning strategies they are developing. The issue is about organizational and social learning in work environments. A case study of trainers from different organizations participating in the same "e-training" certification course, chosen for its representativeness, presents the learning strategies deployed by the trainers.This thesis defends the idea of a self-professionalization of digital trainers in the construction of learning ecosystems, in the light of a corporate culture (especially "learning") that they perceive within their organizations .

Accéder en ligne

bibliorespect


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.