L'innovation en matière d'outils de gestion dans les organisations culturelles du spectacle vivant : bissociation et créativité en situation extrême de gestion

par Jacques Chabrillat

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Pascal Lièvre et de Marc Lecoutre.

Le jury était composé de Ewan Oiry, Laurent Meriade, Camille de Bovis.

Les rapporteurs étaient Pierre-Jean Benghozi, Amaury Grimand.


  • Résumé

    Les entreprises culturelles ont de tous temps développé des pratiques de gestion à l’écart du management standard (Chiapello, Benghozi). Notre recherche porte sur l'innovation managériale en matière d'outils de gestion de ces entreprises singulières. Dans un contexte de rupture (LOLF 2006), une situation extrême de gestion (Lièvre), certaines organisations culturelles ont su faire face en innovant : quels outils de gestion ont elles inventé et comment les ont-elles élaboré ? Notre cadre théorique articule quatre approches : les assemblages socio-matériels qui se construisent lors de la morphogenèse des outils de gestion (Orlikowski), les dimensions structurelles de ces outils (Hatchuel, Weil), leurs trajectoires d’appropriation (Grimand), la créativité à l’œuvre (Amabile) dans l’émergence de l’innovation managériale. Notre posture épistémologique est constructiviste. Nous observons ces innovations managériales à travers les cas de quatre entreprises du spectacle vivant que nous avons suivi et accompagné pendant trois ans dans une position d’expert impliqué. A partir d’une analyse comparative des quatre cas, nous mettons en évidence : l’efficience du concept de bissociation (Koestler) pour rendre compte des moments-clés de la morphogenèse des innovations managériales ; le rôle du système de valeurs des managers dans la trajectoire de constitution des outils et l’effet des caractéristiques créatives des managers culturels dans le développement de leur management indigène.

  • Titre traduit

    Designing innovative management tools in live show cultural firms : bisociation and creativity in extreme management situation


  • Résumé

    Cultural firms have developed at all times management practices that are apart from standard management (Chiapello, Benghozi). Our research focuses on managerial innovation in the management tools of these unique firms. In a context of disruption (LOLF 2006), an extreme management situation (Lievre), some cultural organizations have been able to cope by innovating: what management tools did they invent and how did they develop them? Our theoretical framework articulates four approaches: the socio-material assemblages that are constructed during the morphogenesis of management tools (Orlikowski); the structural dimensions of these tools (Hatchuel, Weil); their trajectories of appropriation (Grimand); the creativity in play (Amabile) in the emergence of managerial innovation. Our epistemological posture is constructivist. We observe these managerial innovations through the cases of four performing arts firms that we followed and accompanied for three years in an involved expert position. Relying on a comparative analysis of the four cases, we thus highlight: the efficiency of the concept of bisociation (Koestler) to account for key moments in the morphogenesis of managerial innovations; the role of the managers’ value system in the trajectory of constitution of the tools; the effect of the creative characteristics of cultural managers in the development of their indigenous management.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.