La céramique à Paris après Bernard Palissy (1590-1650) : œuvres, fabricants, collections : Vol. 1 et vol.2-Annexes

par Jessica Denis-Dupuis

Thèse de doctorat en Histoire - Cergy

Sous la direction de Francois Pernot.

Soutenue le 05-07-2018

à Cergy-Pontoise , dans le cadre de École doctorale de droit et sciences humaines (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) , en partenariat avec AGORA (Cergy, Val-d'Oise) (laboratoire) .

Le président du jury était Thierry Crépin-Leblond.

Le jury était composé de Francois Pernot, Thierry Crépin-Leblond, Françoise Barbe, Michèle Bimbenet-Privat, Philippe Sénéchal.

Les rapporteurs étaient Corine Maitte, Pascal Julien.


  • Résumé

    L’ensemble constitué par les céramiques en terre cuite à glaçure plombifère, auparavant regroupées sous le terme de « céramiques de Bernard Palissy » puis « suites de Palissy » ou « atelier d’Avon », n’a plus aujourd’hui d’attache géographique concrète ni d’histoire attestée. Il est en effet avéré que la légende et le mythe ont, depuis le début du XIXe siècle, toujours largement dominé. En dépit de leur présence importante au sein des collections publiques françaises et étrangères, la fragilité des connaissances actuelles sur ces pièces rend aujourd’hui leur étude approfondie indispensable. De nature fondamentalement transdisciplinaire, ce travail de thèse explore d’une part leur matérialité, avec la création d’un corpus des œuvres conservées en collections publiques (plats rustiques, pièces de vaisselle moulées, statuettes) et la prise en compte des analyses physico-chimiques ; d’autre part, par un travail minutieux de dépouillement d’archives et de recensement du matériel archéologique, il permet de mieux les situer dans une époque et dans un contexte de production parisien. Ces travaux reviennent ainsi sur l’histoire oubliée de ces objets en enquêtant sur leur origine, leur destination initiale et leur parcours depuis les collections du XVIIe siècle jusqu’aux celles des érudits du XIXe siècle qui les léguèrent en tant qu’objets d’art aux grands musées nationaux.

  • Titre traduit

    Parisian Ceramics after Bernard Palissy (1590-1650) : Artworks, Producers, Collections : Vol. 1 et vol.2-Annexes


  • Résumé

    This PhD thesis studies the whole terracotta lead-glazed ceramics produced in France at the end of the XVIth century and the beginning of the XVIIth century usually attributed to Bernard Palissy himself or his unidentified followers under the name Palissy ware ceramics. Legend and myth are widespread since the beginning of the XIXth century. As a consequence the study of these pieces which have proved to be very numerous in the French and foreign public collections has become essential. This transdisciplinary research examines on the one hand their materiality putting together a body of work (rustique figulines, relief-moulded dishes, statuettes) and taking into account physico-chemical analyses. On the other hand, it helps to place these ceramics in their Parisian historical production context by a meticulous study of archives and archaeological material. The research investigates their origin, their initial destination from the XVIIth century to the collections of French scholars or national museums' collections in the XIXth century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Service commune de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.