Tout le pouvoir à l'assemblée ! : mobilisations ouvrières, pratiques assembléistes et stratégies syndicales en Espagne (1970-1979)

par Arnaud Dolidier

Thèse de doctorat en Études ibériques et ibéro-américaines

Sous la direction de François Godicheau.

Soutenue le 05-12-2018

à Bordeaux 3 , dans le cadre de École doctorale Montaigne-Humanités (Pessac, Gironde) , en partenariat avec Sciences, Philosophie, Humanités (Bordeaux) (laboratoire) .


  • Résumé

    Mon travail de thèse analyse les discours journalistiques et syndicalistes durant le processus transitionnel sur l'assembléisme ouvrier. L'objectif est de comprendre comment les mobilisations ouvrières assembléistes ont été domestiquées et subordonnées aux organisations politiques et syndicales de l'opposition démocratique. L'assembléisme ouvrier ne constitue pas un événement anecdotique et la marginalisation des pratiques assembléistes est en partie la conséquence de discours publics qui les discréditent et qui, se faisant, construisent une culture politique démocratique spécifique où le radicalisme ouvrier n'a plus d'espace et dans laquelle les grévistes sont invités à rejeter leurs structures assembléistes pour accepter le monopole de la représentation du social par les syndicats.

  • Titre traduit

    All power to the assamblie ! : Worker's mobilisations, meetings practices and union strategies in Spain (1970-1979)


  • Résumé

    My work analyses trade union and journalistic discourses on the role played bay worker's assemblies during the spanish transitional process with the aim of understanding how their mobilisation was subjugatd and subordinated by political organisations and trade unions who were in the opposition to demicratisation. The worker's assemblies were not anecdotal events, and the marginalisation on their meetings was party the consequences of public discourses that deligitimated them. Moreover, the discourses contributed to the construction of a specific political culture wich rejetcs worker radicalism. Thus, worker's were asked to rejetc own democratic structures and accept the monopoly of social representation by the trade unions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.