Entre Hispanité et Caribéanité : les enjeux identitaires du roman historique

par Clara Dauler

Thèse de doctorat en Langues et littératures étrangères

Sous la direction de Cécile Bertin-Elisabeth.


  • Résumé

    Le roman historique, genre littéraire à succès est fortement controversé par son caractère hybride entre Littérature et Histoire. D’une part, situé entre fiction et réalité, entre « vrai » et « faux », il suscite, la méfiance de certains historiens parce qu’il est capable de façonner la mémoire collective en exploitant les marges de l’Histoire officielle. D’autre part, classé au registre de la paralittérature par certains critiques littéraires, beaucoup de romanciers préfèrent nier l’existence du genre. Le roman historique n’en reste pas moins depuis son émergence au XIXe siècle, un support de lecture populaire qui assure des revenus encore très confortables aux maisons d’éditions. De plus, sous l’influence de la philosophie postmoderne, des « Subaltern studies » et des « Post-colonial studies », l’heure est à la vigilance face aux vérités établies et à la défense des identités menacées par les effets de la mondialisation. Le roman historique, positionné dans les marges de l’Histoire, offre alors l’opportunité de représenter les événements autrement en mettant en avant des voix subalternes que les élites de la société ont longtemps occultées pour favoriser une certaine vision de l’identité nationale et préserver ainsi des intérêts d’ordre le plus souvent politique.Cette étude propose une analyse comparée d’œuvres espagnoles et caribéennes afin de prouver l’existence du roman historique, réactualiser ses critères de définition en contexte postmoderne et décolonial et montrer son impact sur le processus de construction identitaire des sociétés espagnole et caribéenne.

  • Titre traduit

    Between Hispanicity and Caribbeanity : the identity issues in the historical novel


  • Résumé

    The historical novel, a successful literary genre is highly controversial by its hybrid character between Literature and History. On the one hand, situated between fiction and reality, between "true" and "false", it arouses, the mistrust of some historians because it is able to shape the collective memory by exploiting the margins of the official History. On the other hand, classified as para-literature by some literary critics, many novelists prefer to deny the existence of the genre. The historical novel remains nonetheless since its emergence in the nineteenth century, a popular reading medium which still guarantees very comfortable revenues for publishers.Moreover, under the influence of Postmodern Philosophy, Subaltern Studies and Post-Colonial Studies, it is time to be vigilant in the face of established truths and the defense of identities threatened by the effects of globalization. The historical novel that is positioned in the margin of History, then offers the opportunity to represent history differently by putting forward the lower voices that the elites of society have long concealed to promote a certain vision of national identity and thus preserve interests of a mostly political order.This study proposes a comparative analysis of Spanish and Caribbean literary works in order to prove the existence of the historical novel, update its definition criteria in a postmodern and decolonial context and show its impact on the identity-building process of Spanish and Caribbean societies.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Entre Hispanité et Caribéanité : les enjeux identitaires du roman historique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Entre Hispanité et Caribéanité : les enjeux identitaires du roman historique
  • Détails : 2 vol. (391, 309 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.