Habiter la grotte à Tataouine (sud tunisien) : de la maison creusée à la maison construite

par Manel Znidi

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Ghislaine Alleaume et de Saïd Belguidoum.

Le président du jury était Catherine Bernié-Boissard.

Le jury était composé de Saïd Belguidoum, Emmanuel Matteudi.

Les rapporteurs étaient Nicolas Puig, Najla Allani-Bouhoula.


  • Résumé

    L’objectif dévolu à ce travail est de contribuer au débat académique sur l’habitat vernaculaire. Cette étude pluridisciplinaire associe les trois disciplines de l’architecture, de l’anthropologie et de la sociologie pour étudier l’habitat troglodyte à Tataouine, une région montagneuse dans le sud tunisien à la lisière du Sahara.Dans ce travail de recherche, nous étudions le processus de mutations de cet habitat troglodyte. Les évolutions affectent les pratiques d’habiter et mènent vers un nouveau rapport à l’habitat. La reconstitution des anciens écrits théoriques sur le corpus d’étude confrontés aux résultats des séjours terrain permet en premier lieu de reformuler les caractéristiques originelles de la maison troglodyte et de relever ensuite les changements actuels de cet espace architectural domestique.L’urbanisation rapide est génératrice de nouvelles configurations et de nouveaux rapports entre les milieux. Le but de notre étude est de savoir : jusqu’à quel point le phénomène de l’urbanisation a affecté l’habitat troglodyte ? Quelles sont les formes de réajustement adoptées par la population pour faire face aux changements des modes de vie ? Aujourd’hui, seuls les deux villages de Chenini et Douiret sont encore habités. Il convient de s’interroger sur la morphologie d’évolution dans le temps et dans l’espace de l’habitat troglodyte dans ces deux villages. Quels sont les nouveaux modes d’habiter ? Quelles sont les nouvelles formes de bâti ? Dans quelle mesure la grotte est encore utilisée?

    mots clés mots clés

  • .
  • Titre traduit

    To live in the cave at Tataouine : from the dug house to the built house


  • Résumé

    The objective of this work is to contribute to the academic debate on the vernacular habitat. This multidisciplinary study combines three disciplines of architecture, anthropology and sociology to study the troglodyte habitat at Tataouine, a mountainous region in sourthen Tunisia at the edge of the Sahara.In this reseach work, we study the processus of mutations of this troglodyte habitat. The changes affect housing practices and lead to a new relationship with habitat. The reconstruction of the old theoretical writing on the corpus of study confronted with the results of the courses allows to rephrase the original characteristics of the troglodyte house and to take note of the current changes in this domestic architectural space.Rapid urbanization generates new configurations and new relationships between environments. The objective of our study is to know: to what extent has the phenomenon of urbanization of fected troglodyte habitat? What are the forms of readjustment adapted by the population to deal with changes in lifestyles? Today, only the two villages of Chenini and Douiret are still inhabited. The morphology of the evolution in tie and in space of troglodyte habitat in these two villages should be examined. What are the new ways of living? What are the new forms of construction? To what extent is the cave still used?


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.