La lecture publique à l'épreuve des quartiers populaires : enquête dans les bibliothèques de Seine Saint Denis

par Charlotte Perrot-Dessaux

Thèse de doctorat en Sociologie, démographie. Sociologie

Sous la direction de Numa Murard et de Denis Merklen.

Le président du jury était Daniel Thin.

Le jury était composé de Numa Murard, Denis Merklen, Daniel Thin, Marie-Hélène Bacqué, Yves Alix, Christophe Evans.

Les rapporteurs étaient Daniel Thin, Marie-Hélène Bacqué.


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse aux bibliothèques publiques des quartiers populaires de la Seine-Saint-Denis. A partir d’une enquête ethnographique réalisée dans une bibliothèque publique d’un quartier populaire, la thèse analyse la politique de lecture publique depuis son élaboration, jusqu’à sa traduction par des acteurs – les bibliothécaires – et sa réception dans un territoire. Dans le territoire étudié, la lecture publique se trouve mise à l’épreuve de plusieurs façons. La distance de la majorité de la population ainsi que des formes de conflictualité et de tensions diverses – conflits entre bibliothécaires et publics, hostilités à l’encontre des actions culturelles développées par les bibliothèques, éventuels actes de dégradation volontaire dirigés contre les équipements – complexifient l’inscription locale de ces institutions culturelles. A ces problématiques locales s’ajoutent des évolutions spécifiques au champ culturel. Le contexte contemporain d’évolution des pratiques et des légitimités culturelles affecte directement les bibliothécaires et pose la question de leur légitimité sociale. La thèse présente comment les difficultés d’inscription territoriale des bibliothèques publiques s'enracinent dans l'histoire et les évolutions des politiques de lecture publique d'un côté et des quartiers et des classes populaires de l'autre.

  • Titre traduit

    The public reading to the test of the working classes district : survey in the public librairies of Seine-Saint-Denis


  • Résumé

    The work of this thesis is focused on public libraries in the working classes district of the Seine-Saint-Denis. Based on an ethnographic survey in a public library in a working class district, the thesis analyzes the public reading policy since its development until his transposition by the librarians and its reception in a territory. In this region, public librairies are put to the test in many ways. The distance of the majority of the population and several conflicts and tensions - conflicts between librarians and public, hostility against cultural actions developed by the libraries, possible acts of voluntary malicious damage directed against the equipment, complicate the local integration of these cultural institutions. At these problems we can add specific changements of the cultural field. The actual context of the redefining of hierarchies and of the cultural legitimacy affects directly librarians and asks the question of their social legitimacy. The thesis presents how the territorial integration difficulties of public libraries are rooted in the history and evolution of public reading policy on one side and neighborhoods and working classes on the other

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.