Les créoles de l'île Maurice des années 1930 à l'indépendance : processus de construction identitaire d'une communauté

par Jérémy Chilin

Thèse de doctorat en Histoire, histoire de l'art et archéologie. Histoire africaine

Sous la direction de Faranirina V. Rajaonah.


  • Résumé

    Entre 1936 et 1969, le groupe très hétérogène des Créoles de l’île Maurice va être projeté dans la longue décolonisation de son petit territoire insulaire. Dans la lutte pour l’acquisition de meilleurs droits sociaux et politiques, d’une égalité avec les colons, les Créoles deviennent une force politique incontournable. Mais, bien vite, affaiblis par leurs divisions et leurs fragilités socio-économiques, ils se font dépasser par la majorité indienne de cette île de plantations de l’Océan Indien. Il s’en suit la création d’un front chrétien qui va combattre une indépendance indienne redoutée par les minorités. Dans cette lutte, les Créoles vont enfin prendre conscience de l’identité de leur propre groupe. Mais lors de la défaite électorale de 1967 et les malheurs issus des émeutes de 1968 qui en découlent, ils comprennent, que, dans cette société plurale, le communalisme les a durement frappés. Entre l’exil et la mise en marge de la société mauricienne, cette nouvelle communauté, qui venait juste d’émerger des tourbillons de la décolonisation, s’enfonce dans une crise profonde, un « malaise créole » qui la poursuit dramatiquement jusqu’à aujourd’hui.

  • Titre traduit

    The creoles of Mauritius from the 1930s to independence : identity process of building a community


  • Résumé

    Between 1936 and 1969, the very heterogeneous group of Creoles of Mauritius will be projected in the long decolonization of its small island territory. In the struggle for better social and political rights and equality with the settlers, the Creoles became an indispensable political force. But soon, weakened by their divisions and socio-economic fragility, they were overtaken by the Indian majority of this island of plantations of the Indian Ocean. The result is the creation of a Christian front that will fight an Indian independence feared by the minorities. In this struggle, the Creoles will finally become aware of the identity of their own group. But during the electoral defeat of 1967 and the misfortunes of the ensuing 1968 riots, they realized that in this pluralistic society communalism had struck them hard. Between the exile and the marginalization of Mauritian society, this new community, which had just emerged from the vortices of decolonization, is sinking into a deep crisis, a "Creole malaise" which dramatically pursues it today.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.