Formation et transformations d'une élite coloniale : Puebla (1560-1639)

par Émilie Senmartin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Bertrand.

Le président du jury était Frédérique Langue.

Le jury était composé de Michel Bertrand, Pilar Ponce, Evelyne Sanchez, José Manuel Santos Pérez.

Les rapporteurs étaient Frédérique Langue, Pilar Ponce.


  • Résumé

    Il s’agit dans ce travail d’étudier la formation et les transformations d’une élite urbaine à travers le prisme du cabildo de Puebla de Los Angeles en Nouvelle-Espagne, ville fondée par les Espagnols en 1531. L‘élite, qui se met en place dans les premières années, est essentiellement issue du monde des conquistadores. La charge de regidor est alors une grâce royale reçue en récompense de leur participation à la conquête. Des relations étroites se nouent entre les différents regidores qui, rapidement, forment un même clan familial dominé par les Díaz de Vargas et les Villanueva. Mais à partir de 1591 et la mise en place de la vénalité des offices, les cartes sont redistribuées. De nouveaux membres issus d’autres groupes sociaux et économiques entrent au cabildo : les obrajeros et les mercaderes. S’ensuivent des tensions entre les différents groupes et une recomposition de cette élite non plus sur des bases militaires mais économiques, recomposition impulsée par des stratégies familiales diverses. La formation de cette nouvelle élite, dominée par les mercaderes, n’a pas entrainé la disparition de l’ancienne, au contraire, elle lui est nécessaire pour acquérir le statut social qui lui manque. Ainsi ce nouveau groupe de regidores plus hétérogène rassemble toutes les composantes de l’élite économique et sociale de la ville de Puebla : conquistadores, obrajeros et mercaderes.

  • Titre traduit

    Formation and transformations of colonial elite : Puebla (1560-1639)


  • Résumé

    The goal of this contribution is to study the construction and the evolution of the elite through the structure of the "cabildo" of Puebla de Los Angeles in New Spain. This city was founded by spaniars settlers in 1531. The elite that was stablished during the very first years is essentially composed by spaniards conquerors. The office of "regidor" is then a royal grace received as a reward for their participation in the conquest war. Very close relationships are established between the different regidores who, quickly, form the same family clan dominated by the Díaz de Vargas and the Villanueva. But as of 1591 and the establishment of the venality process of the offices, the cards are redistributed. New members from other social and economic groups enter the cabildo: the obrajeros and the mercaderes. There follows tensions between the different groups and a recomposition of this elite no longer following military bases but economic, recomposition driven by different family strategies. The composition of this new elite, dominated by the mercaderes, did not lead to the disappearance of the old one. On the contrary, it is necessary for the new power class to acquire the lacking social status. Thus this new group has all the components of the new economic and social elite of the city of Puebla: conquistadores, obrajeros and mercaderes


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.