La violence dans le théâtre de Juan Mayorga

par Erwan Burel

Thèse de doctorat en Etudes espagnoles

Sous la direction de Carole Egger.

Soutenue le 27-11-2017

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg ; 2009-....) , en partenariat avec Culture et histoire dans l'espace roman (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Monique Martinez Thomas.

Le jury était composé de Wilfried Floeck, Emilio Peral Vega, Isabelle Reck.

Les rapporteurs étaient Monique Martinez Thomas, Gabriela Cordone.


  • Résumé

    Dans cette recherche doctorale, nous analysons le traitement de la violence dans la production dramatique de Juan Mayorga et tentons de montrer en quoi la violence est non seulement un thème fondamental de son théâtre mais également un des piliers de sa dramaturgie. Notre travail repose sur une étude de la violence à travers la formation intellectuelle et théorique de Juan Mayorga, docteur en philosophie, spécialiste du penseur judéo-allemand Walter Benjamin et fin connaisseur de la pensée philosophique post-Auschwitz (entre autres Hannah Arendt, Hans Jonas, Paul Ricœur, Emmanuel Levinas). Nous procédons ensuite à des analyses dramaturgiques sur un corpus de pièces choisies afin de délimiter les lignes de force de son théâtre et d’étudier la manière dont la violence modélise l’architecture d’ensemble de son œuvre. À travers ces analyses, nous réussissons à déterminer les procédés dramaturgiques qui font de ce théâtre de la violence un théâtre paradoxalement non violent, où la fascination cède la place à la raison et à la critique.

  • Titre traduit

    Violence in Juan Mayorga’s theatre


  • Résumé

    In this doctoral research, we analyse the treatment of violence in the dramatic production of Juan Mayorga and we try to show at what point violence is not only an essential aspect of his theatre but also one of the foundations of his dramaturgy. Our work is based, first, on a study of violence through the intellectual and theoretical formation of Juan Mayorga, Doctor of philosophy, specialist in the Jewish-German thinker Walter Benjamin and a great expert on post-Auschwitz philosophical thought (among whom the philosophers Hannah Arendt, Hans Jonas, Paul Ricoeur and Emmanuel Levinas can be found). Subsequently, we analyse several of his plays in order to delineate the lines of force of his theatre and study how the violence models the overall architecture of his work. Through these analyses, we manage to determine the dramaturgical procedures that make this theatre of violence a paradoxically non-violent theatre, in which fascination is replaced by reason and criticism.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.