L'expression de la temporalité dans les contes de Joseph Jacobs

par Héloïse Perbet

Thèse de doctorat en Etudes anglophones

Sous la direction de Catherine Paulin.

Soutenue le 06-09-2017

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg ; 2009-....) , en partenariat avec Linguistique, langues, parole (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Monique De Mattia.

Le jury était composé de Albert Hamm.

Les rapporteurs étaient Christelle Lacassain-Lagoin, Manuel Jobert.


  • Résumé

    Le conte entretient un rapport spécifique au temps : il ancre les événements de l’histoire dans un cadre spatio-temporel éloigné et vague, dont le narrateur se distancie. Les personnages évoluent alors dans une temporalité dont la rupture avec le monde réel est affichée par différents marqueurs et procédés linguistiques, à l’instar de la locution adverbiale « Once upon a time », qui caractérise le genre. Il s’inscrit donc dans une certaine temporalité, mais il vise tout récepteur au-delà de toute considération pour l’époque ou le lieu dans lesquels il s’inscrit. Notre étude consiste alors à déterminer les caractéristiques de l’ambivalence du conte entre temporalité et atemporalité. Pour tenter de répondre à cette problématique, nos recherches s’articulent autour de trois axes principaux : les caractéristiques temporelles liées au genre du conte, les marqueurs et procédés linguistiques qui permettent d’exprimer la temporalité, et, pour finir, l’étude de cas particuliers pertinents dans l’expression et la représentation du temps, dont le rapport entre parataxe et hypotaxe, le connecteur and et les propositions en when font partie. Nous nous basons sur un corpus constitué de 104 contes en langue anglaise écrits par Joseph Jacobs.

  • Titre traduit

    The expression of temporality in Joseph Jacob's tales


  • Résumé

    The link that fairy-tales have with the notion of time is specific : the story is rooted in a spatiotemporal frame which is presented as far and vague and which the narrator keeps at a distance. The characters then live in a temporality which clearly shows a break with the real world through the use of different linguistic markers and processes, like the adverbial phrase “Once upon a time”, which is typical of fairy-tales. Thus, they have an internal temporality, but they aim at reaching readers who belong to any time and place. This thesis then involves the study of the ambivalence of the fairy-tale between temporality and atemporality. To try and answer the questions linked to this ambivalence, our research focuses on three main lines : the temporal characteristics of the fairy-tale as a literary genre, the linguistic markers and processes which express temporality, and the study of specific cases which are pertinent in the expression and representation of time, including the relation between parataxis and hypotaxis, when-clauses and the connector AND. Our corpus is composed of 104 English tales written by Joseph Jacobs.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.