Quatre essais sur l'économie de la réglementation de la sûreté nucléaire

par Romain Bizet

Thèse de doctorat en Economie et finance

Sous la direction de François Lévêque.

Soutenue le 15-11-2017

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Centre d'économie industrielle (Paris) (laboratoire) et de École nationale supérieure des mines (Paris) (Établissement de préparation de la thèse) .

Le président du jury était Estelle Cantillon.

Le jury était composé de François Lévêque, Ulrich Wagner, Geoffrey S. Rothwell.

Les rapporteurs étaient Jean-Marc Tallon, Pierre Picard.


  • Résumé

    Les quatre chapitres de cette thèse s’attachent à répondre à deux questions de recherche.Dans un premier temps, je développe des outils théoriques et statistiques visant à mesurer la sûreté nucléaire malgré la rareté des accidents nucléaires majeurs. En particulier, j’applique des résultats de théorie de la décision afin de déterminer le coût social espéré d’un accident nucléaire majeur, en prenant en compte les attitudes individuelles envers les incertitudes qui le caractérisent. Ensuite, j’utilise des données récentes concernant des incidents de sûreté déclarés dans les réacteurs Français afin de mener une analyse statistique de l’évolution de la sûreté nucléaire au cours des 20 dernières années.Dans la seconde partie de cette thèse, j’aborde la question de l’implémentation de réglementations de la sûreté nucléaire et des politiques post-accidentelles face à des risques rares et catastrophiques. En particulier, j’évalue empiriquement l’effet d’une politique publique française encadrant la surveillance des opérateurs nucléaires par des commissions locales sur le comportement déclaratif des opérateurs et sur leur conformité avec les réglementations existantes. Je propose ensuite une analyse par la théorie des jeux des problèmes de coordination qui existent entre les stratégies de communications de crises et les politiques publiques de prévention et de compensation post-accidentelles.

  • Titre traduit

    Facing rare and catastrophic disasters : Four essays on the economics of nuclear safety regulation


  • Résumé

    The four chapters of this Ph.D. thesis follow two research axes.First, I develop theoretical and statistical tools for the measurement of nuclear safety, when rare occurrences of accidents preclude the measurement of objective probabilities of incurring harm. In particular, using recent results from decision theory, I develop a framework for the assessment of the expected social cost of major nuclear accidents that accounts for the attitude of individuals towards the uncertainties that characterize their likelihood of occurrence. Next, I provide an empirical analysis of the French nuclear safety based on a novel dataset containing all the significant safety events reported in the currently-operated French reactors. Despite their minor consequences, I show how valuable information regarding safety can be drawn from this data.In the second part of the thesis, I tackle the question of the implementation of safety regulations and disaster management strategies when risks are rare and catastrophic. I first focus on identifying the causal impact of an information-based incentive mechanism implemented in France on the levels of safety care and compliance exerted by nuclear plant managers. I then develop a cheap-talk model to analyse the coordination of disaster communication strategies with several preparedness and disaster response policies.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Paris Sciences et Lettres. Thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.