Travailler autrement via l'économie sociale et solidaire : Le cas des coopératives d'activité et d'emploi

par Melissa Boudes

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Bernard Leca.

Soutenue le 18-09-2017

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole doctorale de Dauphine (Paris) , en partenariat avec Dauphine Recherches en management (Paris) (laboratoire) et de Université Paris-Dauphine (Etablissement de préparation de la thèse) .

Le président du jury était François-Xavier de Vaujany.

Le jury était composé de François-Xavier de Vaujany, Amina Bécheur, Philippe Eynaud, Eva Boxenbaum, Thibault Daudigeos.

Les rapporteurs étaient Amina Bécheur, Philippe Eynaud.


  • Résumé

    Dans un contexte de transformation du travail et d’augmentation de la précarité, cette thèse aide à comprendre comment de nouvelles formes de travail émergent, se développent et parviennent à répondre aux besoins et aspirations sociales en matière de travail. Cette étude s’intéresse plus particulièrement aux dynamiques d’innovation sociale qui s’appuient sur les principes de l’économie sociale et solidaire. Elle repose sur une analyse néo-institutionnaliste, processuelle et multi-niveau des Coopératives d’Activité et d’Emploi, une forme organisationnelle hybride alliant les logiques institutionnelles de l’entrepreneuriat, du salariat et de la coopération. Elle a permis (1) de mieux comprendre les interactions entre l’innovation sociale et son contexte ; (2) de mettre en lumière une nouvelle forme de stratégie agissant sur les logiques institutionnelles pour gérer les tensions inhérentes à la forme organisationnelle hybride ; et (3) d’expliquer comment une organisation hybride peut permettre aux personnes de (re)donner du sens au travail.

  • Titre traduit

    Working Differently via the Social Economy : The case of the Business and Employment Cooperatives


  • Résumé

    In a context of labor transformation and increased work precariousness, this thesis explains how new forms of work emerge, develop and respond to social needs and professional aspirations.The study focuses especially on social innovation based on the principles of the social economy.It uses a new institutionalist, processual, multi-level analysis of the Business and Employment Cooperative, a hybrid organizational form that combines the institutional logics of entrepreneurship, employment and cooperation. It (1) deepens understanding of the interactions between social innovation and its context; (2) highlights a new strategy at institutional logic level that can overcome the tensions inherent in hybrid organizational forms; and (3) explains how hybrid organizations can enable people to (re)find meaning in their work.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Travailler autrement via l'économie sociale et solidaire : Le cas des coopératives d'activité et d'emploi


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : PARIS-PSL (Paris). Université Paris-Dauphine. Service commun de la documentation : Thèses électroniques Dauphine.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Travailler autrement via l'économie sociale et solidaire : Le cas des coopératives d'activité et d'emploi
  • Détails : 185 p
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.