La traduzione alla prova dell'eterolinguismo : il caso dei testi letterari postcoloniali francofoni

par Chiara Denti

Thèse de doctorat en Langues, littératures et civilisations romanes : Italien

Sous la direction de Christophe Mileschi et de Licia Reggiani.

Le président du jury était Nicolas Bonnet.

Le jury était composé de Christophe Mileschi, Licia Reggiani, Nicolas Bonnet, Chiara Molinari, Giuliana Benvenuti, Lucia Quaquarelli.

Les rapporteurs étaient Chiara Molinari, Giuliana Benvenuti.

  • Titre traduit

    La traduction à l'épreuve de l'hétérolinguisme : le cas des textes littéraires postcoloniaux francophones


  • Résumé

    Écrits à la croisée des langues, les textes postcoloniaux sont marqués par ce phénomène que Rainier Grutman a appelé «hétérolinguisme», à savoir la coprésence des langues différentes dans un texte littéraire. Se focalisant sur un corpus de dix romans francophones postcoloniaux, publiés en France à partir des années 2000, cette thèse se propose d’une part d’étudier la mise en scène de l’hétérolinguisme dans les textes sources – ses formes et son fonctionnement – et, d’autre part, d’analyser son devenir en traduction en s’appuyant sur les versions aussi bien italiennes qu’anglaises et espagnoles. C’est le problème de la restitution de l’hétérogénéité linguistique qui est au centre de cette étude. L’analyse nous permettra de montrer comment la traduction peut relever le défi de l’hétérolinguisme. Loin de représenter un problème insoluble, l’hétérogénéité linguistique peut être restituée pourvu que la traduction dépasse les préceptes de la transparence et de la lisibilité sur lesquelles elle se régit.

  • Titre traduit

    Translation confronted with heterolingualism : the case of postcolonial literary texts written in French


  • Résumé

    Written at the intersection of languages, postcolonial texts show evidence of the phenomenon that Rainer Grutman has called “heterolingualism”, that is to say the coexistence of different languages in a literary text. Focusing on a corpus of ten postcolonial novels written in French, published in France from the year 2000 onwards, this thesis, on the one hand, deals with the inclusion of heterolingualism in source texts – its forms and the way it works – and on the other hand, analyses how it is translated in the Italian as well as the English and Spanish versions. The problem of rendering linguistic heterogeneity is the core of this research. Our analysis will allow us to demonstrate how translation can take up the challenge of heterolingualism. Far from being an insoluble problem, linguistic heterogeneity can be rendered as long as the translation overrides the principles of transparency and readability on which it is usually based.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.