L'Education sentimentale et la littérature romantique.

par Takashi Kinouchi

Thèse de doctorat en Langues et litteratures francaises

Sous la direction de Anne Herschberg-Pierrot.

Soutenue le 03-02-2017

à Paris 8 , dans le cadre de École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Littérature, Histoires, Esthétique (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean-Nicolas Illouz.

Le jury était composé de Anne Herschberg-Pierrot.

Les rapporteurs étaient Pierre-Marc de Biasi, Aude Déruelle.


  • Résumé

    Gustave Flaubert est un écrivain à la fois romantique et antiromantique. De son adolescence aux dernières années de sa vie, il ne cesse d’affirmer son attachement au romantisme, mais en même temps, il porte un regard critique sur certaines tendances des écrivains romantiques. La relation que Flaubert entretient avec le romantisme peut se définir ainsi comme un mélange complexe d’attachement et de critique. Pour éclairer ce rapport complexe de Flaubert au romantisme, notre étude se propose de relire L’Éducation sentimentale. Pourquoi ce roman plutôt qu’un autre ? C’est parce que L’Éducation sentimentale est une œuvre doublement liée au romantisme. D’une part, L’Éducation sentimentale s’inscrit profondément dans la tradition du romantisme, d’abord parce qu’il s’agit d’un roman d’apprentissage, mais aussi parce que ce roman raconte l’histoire d’une génération. D’autre part, Flaubert dresse le bilan du romantisme dans L’Éducation sentimentale. Dans ce roman, il représente en effet à la fois la fin du romantisme passionnel et celle du romantisme social. Ainsi, cette étude tente de relire L’Éducation sentimentale à la lumière de la littérature romantique. Plus précisément, il s’agit, d’une part, de montrer que Flaubert écrit L’Éducation sentimentale avec et contre la littérature romantique et, d’autre part, d’étudier la manière dont Flaubert représente, dans ce roman, l’échec et la déception d’une génération formée par le romantisme. Cette double démarche nous permet de mettre en évidence, sous différents angles, l’ambivalence de Flaubert à l’égard du romantisme.

  • Titre traduit

    Sentimental Education and romantic literature


  • Résumé

    Gustave Flaubert was a writer at once Romantic and anti-Romantic. From his adolescence to his last years, he continued to affirm his attachment to Romanticism, but at the same time, he took a critical look at some of the patterns of Romantic writers. The relationship that Flaubert formed with Romanticism can be defined as a complex mixture of attachment and criticism. To clarify Flaubert’s complex relationship with Romanticism, our study intends to reread Sentimental Education. Why this novel rather than another? Sentimental Education is a work doubly related to Romanticism. On one hand, Sentimental Education is deeply rooted in the tradition of Romanticism. This is not only because it is a Bildungsroman, but also because it tells the story of a generation. On the other hand, Sentimental Education represents an assessment of Romanticism. Indeed, this novel describes at once the end of passionate Romanticism and the end of social Romanticism. Thus, this study attempts to reread Sentimental Education in the light of Romantic Literature. Firstly, we try to show that Flaubert wrote Sentimental Education with and against Romantic Literature. Secondly, we study the way Flaubert represents, in this novel, the failure and disappointment of the generation formed by Romanticism. This dual approach allows us to highlight, from different angles, Flaubert’s ambivalence toward Romanticism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.