Etude des mécanismes centraux par lesquels l'étonogestrel, un progestatif de la famille des gonanes, renforce la réponse respiratoire à l'hypercapnie. Investigations réalisées dans le cadre des hypoventilations centrales

par Camille Loiseau

Thèse de doctorat en Physiologie, Physiopathologie et Thérapeutique

Sous la direction de Laurence Bodineau.

Soutenue le 23-06-2017

à Paris 6 , dans le cadre de École doctorale physiologie, physiopathologie et thérapeutique , en partenariat avec Neurophysiologie Respiratoire Expérimentale et Clinique (laboratoire) .

Le président du jury était Philippe Le Rouzic.

Le jury était composé de Véronique Fabre, Jean-Charles Viemari.

Les rapporteurs étaient Richard Kinkead, Didier Morin.


  • Résumé

    Le syndrome d'Ondine est une pathologie caractérisée par une abolition de la chémosensibilité au CO2/H+. Des données cliniques suggèrent que le désogestrel, un progestatif de la famille des gonanes, induit une récupération de la chémosensibilité (Straus et al., 2010). Ce travail avait pour objectif de mieux comprendre les mécanismes centraux par lesquels l'étonogestrel (ETO, le métabolite du désogestrel) permettrait d'induire une récupération de la chémosensibilité. Pour cela des approches pharmacologiques ont été couplées à de l'histologie fonctionnelle sur des préparations ex vivo de système nerveux central de rat nouveau-né. Les résultats obtenus ont mis en évidence qu’une exposition à l’ETO, dans une gamme de concentration proche de l’exposition clinique, renforce la réponse respiratoire au CO2/H+ et ce uniquement en présence du diencéphale. Plus précisément ce mécanisme aurait pour origine l’activation des neurones orexinergiques. L’analyse du profil d’expression de c-fos a montré que des structures du tronc cérébral, impliquées dans l’adaptation de la commande centrale respiratoire, étaient activées ou suractivées en présence d’ETO. Pour la majorité leur activation ou suractivation semblent dépendre de la signalisation orexinergique puisque l’effet de l’ETO est absent lors de l’antagonisation des récepteurs à l’orexine. Nous émettons alors l’hypothèse que la récupération de la chémosensibilité au CO2/H+ sous désogestrel implique, au moins en partie, les voies neuronales révélées dans notre étude.

  • Titre traduit

    Study of the central mechanisms by which etonogestrel, a progestin of the gonane family, strengthens the respiratory response to hypercapnia. Investigations related to central hypoventilations


  • Résumé

    Ondine’s curse is a disease characterized by a dysfunction of the CO2/H+ chemosensitivity. Clinical observation suggest that desogestrel, a progestin of the gonane family, have induced a recovery of CO2/H+ chemosensitivity (Straus et al., 2010).This work aimed to have a better understanding of the central mechanisms by which etonogestrel (ETO, the metabolite of desogestrel) may have induced a recovery of CO2/H+ chemosensitivity. Pharmacological exposures and c-fos expression analysis were performed in parallel on ex vivo preparations of central nervous system from newborn rats.Our results indicated that ETO strengthens the respiratory response to metabolic acidosis in a range of concentration close to the clinical exposure, by a diencephalic-dependent mechanism. More precisely our results suggested that this effect relied on the activation of diencephalic orexinergic neurons. Besides, the analysis of the c-fos expression revealed that ETO over-activated and activated several respiratory-related brainstem structures. For most of them their activation or overactivation seems to depend on the orexinergic signalisation since the increase in c-fos expression observed in response to ETO is no longer present when orexinergic receptors are antagonized. We assume that our results highlighted, at least in part, the neuronal pathway used by ETO to induce a recovery of the CO2/H+ chemosensitivity in Ondine patients.Our data open up pieces of reflexion about conditions about the mechanisms, underlined the recovery of CO2/H+ chemosensitivity in Ondine patients.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.