Étude et édition de l'Estoire d'Outremer, d'après le manuscrit Firenze, Biblioteca Medicea Laurenziana, pluteus LXI.10, f.274-336

par Kasser-Antton Helou

Thèse de doctorat en Études médiévales

Sous la direction de Jacqueline Cerquiglini-Toulet.

Soutenue le 08-12-2017

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Etude et édition de textes médiévaux (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Pierre Nobel.

Le jury était composé de Fabio Zinelli, Frédéric Duval, Sylvie Lefèvre, Laura Minervini.


  • Résumé

    L’Estoire d’Outremer, vaste fresque historique constituée de la traduction française de l’Historia rerum in partibus transmarinis gestarum de Guillaume de Tyr prolongée par la compilation de diverses chroniques, retrace l’histoire du royaume latin de Jérusalem jusqu’en 1277 et représente l’une des principales sources franques de l’histoire des croisades. Relevant autant du genre didactique que de la littérature aristocratique, l’Estoire d’Outremer est également un des tous premiers monuments de l’historiographie en prose de langue française et manifeste l’émergence, de la fin du XIIe siècle à la fin du XIIIe siècle d’un nouveau public, lettré mais non savant, avide de découvrir son passé. Le manuscrit Pluteus LXI. 10 de la bibliothèque laurentienne de Florence dont nous présentons ici l’édition, dans sa partie de la Continuation copiée outremer et couvrant les années 1185-1247, prend place dans un ensemble complexe et hétérogène de plus de cinquante manuscrits et constitue à bien des titres un témoin particulièrement précieux. Copié dans le français d’Outremer, dialecte d’oïl formé en Terre sainte, il est le dernier manuscrit fabriqué à Saint-Jean d’Acre avant la chute de la ville et du royaume, couronnement de toute une tradition historiographique. Complet, luxueux et richement décoré, il témoigne des pratiques propres aux ateliers ultramarins et du savoir-faire de ses ornemanistes, et nous présente les œuvres les plus abouties de l’artiste nommé maître de Paris et d’Acre. L’édition que nous en donnons comprend un apparat critique complet, une présentation littéraire, des études codicologiques, linguistiques et paléographiques, un glossaire, un index et une chronologie.

  • Titre traduit

    Study and edition of the Estoire d’Outremer from the Firenze, Biblioteca Medicea Laurenziana Pluteus LXI.10 manuscript, f. 274-f. 336


  • Résumé

    The Estoire d’outremer is a sweeping historical account that represents one of the main Frankish sources for the history of the crusades. It contains the French translation of William of Tyre’s Historia rerum in partibus transmarinis gestarum, to which is added a compilation of several chronicles retracing the history of the Latin kingdom of Jerusalem until 1277. The Estoire d’outremer is rooted in the didactic genre as well as in aristocratic literature, and represents one of the first testaments of prose hagiography in the French language. It is evidence of the well read, although not scholarly public which emerged during the 12th and the 13th centuries, and which was keen to uncover its past. We present here the edition of the Pluteus LXI.10 manuscript at the Laurentian Library in Florence, from the f. 274 to the f. 336 (the period 1185-1247). It is part of a complex and heterogeneous ensemble of more than fifty manuscripts, and is a particularly precious testimony on several counts. Copied in Outremer French – an oïl dialect shaped in the Holy Land – it was the last manuscript to have been completed at St.-Jean d’Acre before the fall of the city and kingdom, and was the crowning achievement of a long historiographical tradition. The manuscript is complete, sumptuous and richly decorated, showcasing the particular practice of ultramarine workshops and the mastery of their ornementists. Its pages display the most consummate works produced by the Paris-Acre Master. Our text edition is presented with a comprehensive critical apparatus, a literary presentation, some codicological, linguistic and paleographical studies, a glossary, an index and a chronology.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 31-12-2020

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.