Un roman arthurien retrouvé : Ségurant ou le Chevalier au Dragon (XIIIe-XVe siècles)

par Emanuele Arioli

Thèse de doctorat en Études médiévales

Sous la direction de Sylvie Lefèvre et de Michel Zink.

Soutenue le 25-11-2017

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Etude et édition de textes médiévaux (Paris) (équipe de recherche) et de Collège de France .

Le président du jury était Jacqueline Cerquiglini-Toulet.

Le jury était composé de Michelle Szkilnik, Matteo Residori, Nathalie Koble.


  • Résumé

    Ségurant ou le Chevalier au Dragon est le titre que nous avons attribué à un ensemble romanesque médiéval ignoré de l’histoire littéraire et dispersé dans une tradition manuscrite abondante. Ce roman arthurien en prose, en langue française, qui a sans doute vu le jour entre 1240 et 1279 en Italie du Nord, ne subsiste qu’à l’état lacunaire dans des compilations et des sommes romanesques postérieures. C’est à partir de tous les manuscrits qui en ont conservé des fragments que nous proposons une reconstitution de ses diverses versions, qui s’échelonnent du XIIIe au XVe siècle. Cette thèse comprend l’édition en deux volumes de Ségurant ou le Chevalier au Dragon : le premier est consacré à la « version cardinale », conservée par le ms. 5229 de la Bibliothèque de l’Arsenal ; le second aux versions que nous appelons « complémentaires » et « alternatives ». L’édition est accompagnée d’une étude de cette œuvre qui en éclaire les divers aspects philologiques et littéraires. La première partie de l’étude analyse la tradition de ce roman à partir de ses sources jusqu’à sa fortune littéraire en Europe. La deuxième a pour objet la structure du roman, ses enjeux narratifs, son univers romanesque, ses modalités de réécriture. La troisième étudie l’imaginaire à l’œuvre dans Ségurant ou le Chevalier au Dragon, notamment le héros et ses valeurs, les éléments comiques et le traitement du merveilleux.

  • Titre traduit

    An Arthurian Romance Rediscovered : Ségurant ou le Chevalier au Dragon (XIIIth-XVth centuries)


  • Résumé

    Ségurant ou le Chevalier au Dragon is the title I proposed for an Arthurian prose romance, unknown to literary history and scattered into many manuscripts. It dates back to 1240-1279, it was written in French but its origins can probably be located in Northern Italy. Today it exists only in pieces found in later compilations. Collecting all the available fragments, I propose a reconstruction of its various versions which go back to between the XIIIth and XVth centuries. My thesis includes the edition of Ségurant : the first volume of this edition is dedicated to the « core version » found in manuscript 5229 of the Bibliothèque de l’Arsenal, whereas the second volume is dedicated to the « complementary » and « alternative » versions. The edition is completed by a critical essay which focuses on philological and literary issues. The first part deals with the tradition of this novel from its sources to its fortune across Europe. The second part analyzes its structure, its narrative issues, its fictional world and its rewriting modes. The third part addresses its imagery, mainly the hero and his values, the comical aspects, and the marvellous ones.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 31-12-2020

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.