Sensualité et séparation des sexes dans le cinéma Tunisien

par Olfa Chakroun

Thèse de doctorat en Arts et sciences de l'art. Cinéma

Sous la direction de Daniel Serceau.

Soutenue le 24-11-2017

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Arts plastiques, esthétique et sciences de l'art (Paris) , en partenariat avec Institut ACTE (Paris) (équipe de recherche) et de Institut ACTE (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Isabelle Le Corff.

Le jury était composé de Daniel Serceau.

Les rapporteurs étaient Dionigi Albera, Mohamed Kerrou.


  • Résumé

    Les différents tabous dans le contact entre sexes dans la culture musulmane, conduisent à questionner la relation entre les fondements moraux et institutionnels, et la représentation de la sensualité à l'écran. L'évolution de l'expression de la sensualité dans le cinéma tunisien est atypique : elle est passée d'un régime de permissivité au cours des années 1960-1970 à un régime de restrictions et d'interdits. Les paradoxes de l'évolution sont que le discours libéral a disparu. Le problème central est le rapport de possession de l'homme au nu féminin, et de manière annexe, son approche de la sensualité, de l'érotisme, et de tout ce qui touche, de près ou de loin; le contact. La séparation des sexes est comblée par le voyeurisme, qui prend pour objet un monde féminin fantasmé et parfois menaçant. L'axe dramatique qui conditionne le traitement cinématographique de la sensualité, est la séparation spatiale et sociale des sexes.Qu'entend-on par sensualité dans un système de séparation des sexes ? La sensualité est le plaisir même, en passant par le regard, le toucher et par l'apparence. Comment cette sensualité est-elle permise ou non permise ? Le phénomène de la séparation des sexes relatif à la société tunisienne, est marqué dans le corps lui-même par le moyen de la distinction et des types de comportements requis de part et d'autre. L'entre soi du genre peut glisser vers des thématiques homosexuelles fortement allusives.

  • Titre traduit

    Sensuality and separation of the sexes in Tunisian Cinema


  • Résumé

    The various taboos in the contact between the sexes in Muslim culture lead to questioning the relationship between the moral and institutional foundations and the representation of sensuality on the screen. The evolution of the expression of sensuality in Tunisian cinema is atypical: it evolved from a permissive regime in the 1960s to a regime of restrictions and prohibitions. The paradoxes of this evolution are that the liberal discourse has disappeared. The central problem is the relation of man's possession to the feminine nude, and, in an ancillary manner, his approach to sensuality, eroticism, and ail that touches, near or far; the contact. The separation of the sexes is filled by voyeurism, which takes as its object a feminine world fantasized and sometimes menacing. The dramatic axis that determines the cinematographic treatment of sensuality is the spatial and social separation of the sexes. What is meant by sensuality in a system of separation of the sexes? Sensuality is the pleasure itself, passing by the look, the touch and by the appearance. How is this sensuality allowed or not allowed? The phenomenon of the separation of the sexes relative to the Tunisian society is marked in the body itself by means of the distinction and the types of behaviors required on both sides. The inter-self of the gender can slip towards heavily allusive homosexual themes.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.