Route de la soie, route de la création : rencontres, frontières, contacts, croisements

par Tayierjiang Fulati

Thèse de doctorat en Arts et Sciences de l’art. Art Plastiques

Sous la direction de Éliane Chiron.

Soutenue le 14-03-2017

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Arts plastiques, esthétique et sciences de l'art (Paris) , en partenariat avec Institut ACTE (Paris) (équipe de recherche) et de Institut ACTE (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Patrick Barrès.

Le jury était composé de Éliane Chiron, Pierre Baqué, Abderrahman Tenkoul, Susanne Müller.

Les rapporteurs étaient Claire Lahuerta.


  • Résumé

    Cette thèse, qui s'appuie sur ma pratique artistique personnelle, analyse l'identité, l'origine, la valeur et la place de la main dans l'art en sillonnant l'ancienne Route de la soie. J'étudie mon parcours de création artistique, ma culture, mes identités multiples et mes influences au regard de l'héritage légué par La Roule de la soie et la route de La création. La traversée de la Route de la soie s'articule autour de quatre thèmes: la rencontre, le contact, le croisement et la frontière. Les recherches m'ont mené sur un voyage messianique dans le but de répondre aux questions qui me hantaient: l'influence étendue de la Route de la soie sur la création artistique est-elle source de créativité? Comment peut-elle se révéler dans les œuvres d'artistes contemporains? La route de ma création artistique se croise-t-elle avec la Route de la soie? Pour répondre à ces questions, j'ai présenté ma main comme une figure qui me lie à mes origines invisibles. Dans le premier chapitre, j'explore la notion d’identité à travers les portraits de la main, puis j'étudie la notion de frontière visible et invisible. Dans le troisième chapitre, j'analyse le toucher, le goûter et le croisement avec la Route de la soie. Enfin, j'examine le contexte des paysages intérieurs et je tente de mettre en lumière l'héritage caché ainsi que les secrets de l'art local imprégné par la culture de notre région et ce à travers les croisements et les métissages culturels.

  • Titre traduit

    Silik road and the road of art creation : meetings, borders, contacts, interweaving


  • Résumé

    Relying on my personal artistic practice, this thesis analyzes the identity, origin, the value and the place of the "band" in the art in weaving through the old Silk Road. The analysis of my artistic creation, my culture, my multiple identities and my influences in the light of the legacy of the Silk Road and the road of the creation. The crossing of the Silk Road is structured around four themes : the meeting, contact. The crossing and the border. The research led me on a messianic trip, in the aim of finding answers to the questions that concern me : how the Silk Road influences artistic creation, is it a source of creativity? How can it be in the works of contemporary artists? How it emerges on my artistic creation? To answer these questions, I presented my band as a figure, which binds me to my multiple origins. In the first chapter I will analyze the concept of identity through the portraits of the band, then I will look into the notion of border visible and invisible. In the third chapter, I will analyze the touch, the taste and the crossing with the Silk Road. Finally, I will examine the context of interior landscapes and I will try to demonstrate the hidden legacy as well as the secrets of the local art impregnated in the culture of our region through crosses and cultural mixes.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.