Trade liberalization, competition and market structure : theory and empirical evidence

par Aya Elewa

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Philippe Tropeano et de Chahir Zaki.

Soutenue le 06-07-2017

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Paris-Jourdan Sciences Économiques (équipe de recherche) .

Le président du jury était Lionel Fontagné.

Le jury était composé de Jean-Philippe Tropeano, Chahir Zaki, Mathieu Parenti.

Les rapporteurs étaient J. Peter Neary, Marcelo Olarreaga.

  • Titre traduit

    Libéralisation du commerce, concurrence et structure du marché : théorie et preuve empirique


  • Résumé

    Étant donné les caractéristiques du nouveau système du commerce international, il est important de revoir la théorie du commerce international dans un cadre d’économie industrielle (IO) qui capture la nature internationale de cartels, l’existence des firmes multiproduits, les interactions stratégiques entre les firmes (structure du marché oligopolistique) et l’hétérogénéité entre les firmes en matière de leur taille (grande vs. petites) afin de tirer des conclusions sur le fait que si la libéralisation du commerce sera suffisante pour encourager la concurrence ou plutôt une politique de concurrence rigoureuse devrait être appliquée en même temps afin de garantir un environnement concurrentiel et donc améliorer le bien-être. Plus précisément, les interactions stratégiques entre les entreprises jouent un rôle important dans l’évaluation de l’effet concurrentiel de la libéralisation du commerce. Cette étude vise à analyser, tout d’abord, comment l’ouverture commerciale et, par conséquent, la baisse des tarifs affectent le niveau de concurrence, la structure du marché, la formation des cartels et, par conséquent le niveau des prix. Deuxièmement, d’étudier comment le commerce affecte le comportement des firmes. L’utilisation des modèles théoriques et des données sur les firmes égyptiennes pour analyser ces questions me permettent de tirer des conclusions sur la substituabilité entre la politique de libéralisation du commerce et la politique de concurrence. Les résultats montrent que, dans un contexte de collusion entre les firmes, l’ouverture au commerce peut induire une augmentation du niveau des prix. De plus, les résultats montrent que les firmes multiproduits ajustent leur portefeuille de produit selon les caractéristiques des destinations. Enfin, proposant une structure de marché mixte quand on analyse le comportement des firmes multiproduits, montre que la mondialisation affecte la structure du marché par le biais de la sortie des petites firmes. Les effets pro-concurrentiels d’ouverture commerciale ne sont pas si évidents. Une politique de concurrence rigoureuse est indispensable afin de dissuader les comportements anticoncurrentiels.


  • Résumé

    Given the features of the new trade system, it is important to reconsider international trade theory in an Industrial Organization (IO) framework that captures the international nature of cartels, the existence of multi-product firms, strategic interactions between firms (oligopolistic market structure) and the heterogeneity between firms in terms of size (large vs. small firms) to draw conclusions on whether trade liberalization will be sufficient to enhance competition or should a rigorous competition policy be applied at the same time to ensure competition and hence welfare promotion. More precisely, strategic interactions between firms play an important role in assessing the competitive effect of trade liberalization.This study aims to analyze, first, how trade liberalization and, hence, a decline in trade costs affect the level of competition, market structure and cartel formation in the market and, hence the price level. Second, how trade openness affects firms’ behavior. Building theoretical model and using firm-level data from Egypt to analyze these questions allow me to draw conclusions on the substitutability between trade liberalization and competition policy. Findings show that trade openness, in a context of collusion between firms, may induce an increase in the level of price when there are sufficiently large firms in the market. Overall, evidence on a change in multi-product firms’ choice of product mix with tougher competition and larger market size in the destination is revealed. Finally, using a mixed market structure when analyzing multi-product firms’ behavior, shows that globalization affects the market structure through inducing the exit of small firms. Pro-competitive effects of trade openness were not so clear, a rigorous competition policy is crucial to deter anti-competitive behaviors with increasing trade liberalization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.