Droit de la construction et droit de la consommation : Essai sur les critères de qualification des contractants

par Orianne Seigle-Ferrand

Thèse de doctorat en Droit privé et Sciences Criminelles

Sous la direction de Solange Becqué.

Soutenue le 28-11-2017

à Montpellier , dans le cadre de Ecole doctorale Droit et science politique (Montpellier ; 2015-....) , en partenariat avec Laboratoire de droit privé (Montpellier) (laboratoire) .

Le président du jury était Matthieu Poumarède.

Le jury était composé de Solange Becqué, Matthieu Poumarède, Jean-Philippe Tricoire, Caroline Raja, Patrick Melmoux.

Les rapporteurs étaient Jean-Philippe Tricoire.


  • Résumé

    Lors d’une opération immobilière de construction, deux ensembles de règles, qui sont le droit de la construction et le droit de la consommation, viennent se superposer pour apporter un certain niveau de protection lorsque l’acquéreur ou le maître de l’ouvrage est un consommateur ou un non-professionnel. Corrélativement, ils génèrent de nombreuses obligations mises à la charge des professionnels. Ce projet de recherche a donc pour finalité de réaliser, d’une part, un état des lieux des différentes problématiques de protection nées de l’application cumulative de ces deux branches du droit et, d’autre part, de proposer des solutions de règlement en cas de « conflit ». En effet, si les conséquences positives d’une telle combinaison sont indéniables, cette étude ne serait pas complète si l’on n’envisageait également les effets pervers que cette double protection peuvent engendrer dans la pratique au regard de l’économie du contrat, du secteur du bâtiment et de l’esprit qui anime le droit de la construction de manière plus générale. L’objectif poursuivi étant de rendre le droit plus efficace pour sécuriser, autant que possible, l’opération de construction, pour l’ensemble des acteurs du secteur : tant professionnels, pour qu’ils prennent la mesure de leurs responsabilités et obligations (entrepreneurs, promoteurs, architectes, banquiers, notaires…) que pour le « consommateur immobilier » : accédant ou maître d’ouvrage, qui doit pouvoir avoir une vision, la plus claire possible, des contrats qui lui sont soumis afin que sonconsentement soit réellement éclairé.

  • Titre traduit

    Construction Law and Consumer Law


  • Résumé

    In a building construction operation, two sets of rules, which are construction law and consumer law,are superimposed to bring a level of protection to the consumer purchaser of real estate. Correlatively,they generate many obligations for the professionals. The objective of this research project is thereforeon the one hand to provide an inventory of the various protection issues arising from the cumulativeapplication of these two branches of law and, on the other hand, to propose settlement solutions in caseof "conflict". Although the positive consequences of such a combination are undeniable, this studywould not be complete if one did not also take into account the perverse effects which this dualprotection may entail in practice with regard to the economy of the contract, the building sector and thespirit of construction law in a more general way. The aim is to make law more effective in order tosecure, as far as possible, the construction operation for all the players in the sector: for professionals totake stock of their responsibilities and obligations (entrepreneurs, promoters, architects, bankers,solicitors …), than for the "real estate consumer", who must be able to have a clearer view of thecontracts submitted to him so that his consent might be truly informed.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.