Effets de la participation à une communauté en ligne de soutien à la perte de poids sur les comportements alimentaires : le rôle médiateur de la sensibilité à l'influence sociale

par Steffie Gallin

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Marie-Christine Lichtlé et de Laurie Balbo.

Soutenue le 10-11-2017

à Montpellier , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier (2015-.... ; Montpellier) , en partenariat avec Montpellier Research in Management (laboratoire) .


  • Résumé

    La recherche s’est très peu intéressée aux groupes de soutien (Moisio et Beruchashvili, 2010), et notamment aux communautés en ligne dédiées à la santé et à leur impact sur le comportement des consommateurs (Ma, Chen et Xiao, 2010). Ce travail doctoral a pour but d’étudier les effets positifs et négatifs de la participation à une communauté en ligne de soutien à la perte de poids (degré de participation et soutien social) sur les comportements alimentaires (restriction, diversification et auto-efficacité alimentaires). Ce lien est testé au travers d’une double médiation : l’identification aux membres de la communauté et la sensibilité à l’influence de la communauté (ou sensibilité à l’influence sociale). En effet, l’influence sociale a été étudiée dans le contexte de l’alimentation mais principalement dans le cadre de la prise d’un repas en compagnie d’autres personnes (De Castro et De Castro, 1989 ; McFerran et al., 2010 ; Vartanian, Herman et Wansink, 2008). Cette recherche vient également compléter les travaux sur l’influence sociale négative qui sont peu nombreux et concernent les réseaux sociaux tels que Facebook (Wilcox et Stephen, 2013). Ainsi, deux phases qualitatives exploratoires ont été menées auprès de 23 experts en nutrition, puis auprès de 25 utilisateurs de ce type de communautés. Ces entretiens ont permis de mieux comprendre les mécanismes de la sensibilité à l’influence de la communauté ainsi que son lien avec la comparaison sociale, l’homophilie (combinaison de la similitude et de la proximité perçues), les normes de la communauté et l’estime de soi. Par ailleurs, la restriction alimentaire est apparue comme une conséquence négative de l’influence de la communauté. Une phase quantitative a ensuite été conduite auprès de 335 utilisateurs de communautés en ligne de soutien à la perte de poids. Les résultats montrent que la participation active et le soutien social ont un effet positif sur la restriction et la diversification alimentaires, par l’intermédiaire de l’identification à la communauté et de certaines variables liées à la sensibilité à l’influence de la communauté. Ces relations n’avaient pas été mises en lumière dans la littérature. Cette recherche doctorale est également la première à montrer que la sensibilité à l’influence informationnelle a un effet positif sur la diversification alimentaire, alors que la sensibilité à l’influence normative a une influence positive sur la restriction. De plus, la comparaison sociale a un effet sur certaines variables liées à l’influence sociale dans la lignée des travaux de Polivy et Pliner (2015) qui n’avaient pas établi ce lien empiriquement. De nouveaux standards et critères de comparaison ont aussi été mis en évidence. L’homophilie liée à la perte de poids, les normes de la communauté et l’estime de soi ont également un lien avec la sensibilité à l’influence de la communauté. La thèse permet de conclure qu’il est nécessaire de sensibiliser les individus souffrant de surpoids ou d’obésité sur les dangers de la restriction et sur l’importance de la diversification de différentes manières : par les professionnels de santé, par les pouvoirs publics et par les modérateurs de communautés.

  • Titre traduit

    Effects of participating in an online dieting support community on eating behaviors : the mediating role of susceptibility to social influence


  • Résumé

    Research has shown little interest in support groups (Moisio & Beruchashvili, 2010), and especially in online health support communities and their impact on consumers’ behavior (Ma, Chen & Xiao, 2010). This doctoral research aims at studying the positive and negative effects of participating in an online dieting support community (participation level and social support) on eating behaviors (restrained eating, food variety and eating self-efficacy). A double mediation is assumed to occur: identification to community’s members and susceptibility to community influence (or susceptibility to social influence). Indeed, the effect of social influence on eating behavior was only studied when sharing a meal with other people (De Castro & De Castro, 1989; McFerran et al., 2010; Vartanian, Herman & Wansink, 2008), but not in an online context. In addition, this study extends the very few works on negative social influence which are related to online social networks like Facebook (Wilcox & Stephen, 2013). To address this issue, two exploratory qualitative studies were carried out by interviewing 23 nutrition experts, and then 25 communities’ users. Interviews enable to better understand the mechanisms of susceptibility to community influence and its link with social comparison, homophily (to feel both similar and close with others), community norms and self-esteem. A quantitative study was then conducted by questioning 335 online dieting support communities’ users. Results show that active participation and social support has a positive effect on restrained eating, food variety and eating self-efficacy, through community identification and some aspects of susceptibility to community influence. These relations were not highlighted in existing literature. So, this doctoral research is the first work to point out that susceptibility to informational influence has a positive effect on food variety whereas susceptibility to normative influence has a positive influence on restrained eating. Social comparison appears to be linked with some aspects of social influence, in line with Polivy and Pliner (2015) that dit not precisely addressed this link. New comparison standards and criteria are extracted. Homophily related to weight loss, community norms and self-esteem are also related to susceptibility to community influence. The conclusion of this work is that awareness of overweight and obese people have to be raised by health professionals, public authorities and communities’ moderators in order to avoid restraint behaviors and to promote food variety.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.