De l'énactivisme appliqué à la mémoire humaine : Athena, un modèle fractal de covariances sensorimotrices

par Johan Briglia

Thèse de doctorat en PSYCHOLOGIE spécialité Psychologie cognitive

Sous la direction de Denis Brouillet.

Soutenue le 18-12-2017

à Montpellier 3 , dans le cadre de Territoires, Temps, Sociétés et Développement , en partenariat avec EA 4556-Laboratoire Epsylon (Montpellier) (laboratoire) et de Dynamique des capacités humaines et des conduites de santé / EPSYLON (laboratoire) .

Le président du jury était Véronique Quaglino.

Le jury était composé de Denis Brouillet, Stéphane Rousset, Lionel Brunel, Sophie Martin, Déborah Nourrit-Lucas.

Les rapporteurs étaient Rémy Versace, Fabrice Guillaume.


  • Résumé

    Depuis la révolution cogniviste des années 50, le paradigme cognitiviste a été accepté par la grande majorité des chercheurs, en particulier dans le domaine de la mémoire. Le connexionnisme est venu remettre en cause son organisation modulariste en mettant en avant son caractère émergent. Cependant, la question de la référence restait posée en ce sens qu'elle reposait sur l'existence de représentations internes d'un monde externe au sujet. Le paradigme énactiviste qui reprend les principes du constructivisme propose que la cognition ne soit plus considérée comme la représentation d'un monde préexistant mais comme le produit de nos expériences sensori-motrices. Dans ce travail, nous présentons ATHENA : un modèle de mémoire énactiviste sans représentations inspiré de MINERVA2 mais prenant en compte les apports du modèle Act-In. La mémoire se construit ici par une contextualisation fractale des covariances sensorimotrices. Une série de simulations expérimentales nous permet de rendre compte de nombreux phénomènes mnésiques de manière plus efficace que ce que permet le représentationnalisme : l'émergence, l'apprentissage et manipulation d'abstractions sans représentations ; mais aussi d'autres phénomène cognitifs tels que la construction temporelle subjective (sans représentations temporelles apprises).

  • Titre traduit

    on the enactivism applied to human memory : Athena, a fractal model of sensorimotor covariances


  • Résumé

    Since the cognitive revolution of the 1950s, the cognitive paradigm has been accepted by the great majority of researchers, especially in the domain of memory. Connectionism has come to question its modular organization by emphasizing its emergent character. However, the question of reference remained posed in the sense it was based on the existence of internal representations of a world external to the subject. The enactivist paradigm, that takes up the principles of constructivism, proposes that cognition should no longer be seen as the representation of a pre-existing world but as the product of our sensorimotor experiences. In this work, we present ATHENA: an enactivist model of memory without representations inspired by MINERVA2, but taking into account the contributions of the Act-In model. Memory is built by a fractal contextualization of sensorimotor covariances. A series of experimental simulations allows us to account for many memory phenomena in a more effective way than what is possible within representationalism: the emergence, learning and manipulation of abstractions without representations; but also other cognitive phenomena such as a subjective time construction (without temporal representations learned).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.