" A chacun selon sa capacité, à chaque capacité selon ses oeuvres " Essai sur la justice sociale saint-simonienne

par Adrien Lutz

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de Michel Bellet et de Antoinette Baujard.

Soutenue le 30-08-2017

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) , en partenariat avec Université Jean Monnet (Saint-Étienne) (établissement opérateur d'inscription) et de Groupe d'analyse et de théorie économique (Lyon) (laboratoire) .

Le président du jury était Ludovic Frobert.

Le jury était composé de Ludovic Frobert, Guido Erreygers, Marc Fleurbaey, Juliette Grange, Danielle Zwarthoed.

Les rapporteurs étaient Guido Erreygers, Marc Fleurbaey.


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat s'intéresse à la naissance de l' idée de justice sociale, idée formulée pour l'une des toutes premières fois en France par les saint-simoniens ( 1825-1832). Plus précisément, la justice sociale a émergé sous certaines conditions matérielles et intellectuelles. Ces conditions sont réunies par le saint-simonisme.Observateurs des progrès réalisés grâce à l'industrialisation, les saint-simoniens ont montré que les moyens de production pourraient être distribués à tou(te)s. Cela constitue la condition matérielle. L'esprit de la Révolution française, et surtout la Déclaration de 1789, a créé une atmosphère égalitariste : chaque individu devrait pouvoir améliorer son statut socioéconomique. Cela constitue la condition intellectuelle.Les considérations saint-simoniennes de justice sociale reposent sur un critère spécifique: la capacité. En découle alors l'aphorisme fondateur de la doctrine saint-simonienne : « à chacun selon sa capacité, à chaque capacité selon ses oeuvres »,aphorisme spécifiant les règles d'attribution des moyens de production et de distribution des récompenses. Lesystème saint-simonien prenait sa source dans leur volonté de fournir un système équitable d'opportunité basé sur lecrédit bancaire. De telles considérations constituent la justice sociale saint-simonienne.

  • Titre traduit

    "To each according to his ability, to each ability according to his works" Essay on the saint-simonian social justice.


  • Résumé

    This PhD thesis deals with the birth of the idea of social justice, which dates back in France to the Saint-Simonians. It asserts that social justice emerged under certain material and intellectual conditions.The Saint-Simonians (1825-1832) maintained, that due to the progress made within the industrial economic system, the means of production could be distributed to everyone. This comprised the material condition. The spirit of the French Revolution, and mostly the Declaration of Rights of Humans of 1789, created an egalitarian atmosphere; namely, everyone should be able to improve his socio-economic status. This specific spirit of thought comprised the intellectual condition.The Saint-Simonian considerations of social justice are based upon a specific criterion: ability: "to each according to his ability, to each ability according to his works." This aphorism specifies rules of allocation of means of production and distribution of reward. The underlying roots of their system were their willingness to provide a fair system of opportunity based upon banking credit. The saint-simonian considerations of social justice are based upon all these considerations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.