L'Excription chinoise : l'oeuvre, son sujet et sa communauté (1839-1979)

par Pierre-Mong Lim

Thèse de doctorat en Études chinoises

Sous la direction de Gregory B. Lee.

Soutenue le 14-03-2017

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec Université Jean Moulin (Lyon) (établissement opérateur de soutenance) .

Le président du jury était Frédéric Wang.

Le jury était composé de Gregory B. Lee, Frédéric Wang, Florent Villard, Emmanuel Lincot, Bruno Pinchard, Claire Dodane.

Les rapporteurs étaient Frédéric Wang, Florent Villard.


  • Résumé

    La présente thèse examine l’apparition d’un sujet de l’écriture chinoise durant la période allant de la première guerre de l’opium à la troisième guerre d’Indochine. « Écriture » est ici comprise, d’une part, au sens strict de l’activité littéraire et, d’autre part, au sens plus large, philosophique, que la déconstruction a donné à ce terme. Ainsi, la notion d’excription (néologisme emprunté au philosophe Jean-Luc Nancy) nous permet de revisiter un ensemble de textes qui ont mis au cœur de leur réflexion ou de leur expérience la question de la création, à travers l’écriture, d’un sujet et d’une communauté de sujets. Au cours des trois parties qui la composent, cette thèse interroge transversalement les hypothèses historiques sur la modernité de sinologues tels que Naitô Konan et Takeuchi Yoshimi, ainsi que les conduites créatrices de Huang Zunxian, Wifredo Lam ou encore Zhang Guixing. Car excription signifie aussi que la recherche menée suit un mouvement d’extériorisation, de mise au dehors du sens que peuvent recouvrir le sujet chinois et sa communauté.

  • Titre traduit

    The Chinese excription : work, subject and community (1839-1979)


  • Résumé

    This dissertation studies the birth of what we term the subject of Chinese writing, during the period that stretches from the first Opium War to the Third Indochina War. Our research understands “writing” in the narrow sense of literary activity but also in the wider sense that deconstruction has attached to it. Hence, excription as a philosophical concept (created by the philosopher Jean-Luc Nancy) allows us to reinterpret a number of texts whose central thought or experience is the creation of a subject and a community of such subjects. Throughout three parts we read transversally the historical hypotheses on modernity by sinologist such as Naito Konan and Takeuchi Yoshimi as well as the poetic creations of Huang Zunxian, Wifredo Lam or Zhang Guixing. One must indeed keep in mind that excription also means a movement of externalization of meaning, that, precisely, of the Chinese subject and his community.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.