Vulnérabilité et processus de résilience en formation infirmière : quels tuteurs pour les étudiants vulnérabilisés ?

par Olivier Morenon

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Marie Anaut.

Soutenue le 23-10-2017

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Centre de recherches en psychopathologie et psychologie clinique (Bron, Rhône) (laboratoire) , Université Lumière (Lyon) (etablissement opérateur d'inscriptions) et de Centre de recherches en psychopathologie et psychologie clinique / CRPPC (laboratoire) .

Le président du jury était Gilles Combaz.

Le jury était composé de Bernard Michallet.

Les rapporteurs étaient Évelyne Bouteyre, Dominique Berger.


  • Résumé

    Cette recherche a été initiée à partir des constats suivants : les étudiants en soins infirmiers français réussissent en majorité à achever leurs scolarités en dépit d’un vécu de stress important durant celles-ci, les conduisant parfois au burnout. Grâce à une approche exploratoire avec en premier une revue de littérature puis une enquête auprès de 30 participants à l’aide d’entretiens semi-directifs analysés de manière thématique, nous avons étudié ces phénomènes sous l’angle de la vulnérabilité et de la résilience. D’une part, les principaux résultats nous permettent de confirmer que la formation infirmière place l’individu dans une situation de vulnérabilité conjoncturelle. Les facteurs personnels de vulnérabilité soulignés sont entre autres : le processus de transformation identitaire opérant lors de la scolarité, les enjeux dus à un apprentissage durant la jeunesse (alterner formation et premier travail d’étudiant, apprendre à s’autogérer dans un premier appartement, s’éloigner pour la première fois du cocon familial, etc.) ou plus tard dans la vie adulte (revenir à un statut financier plus précaire, se faire encadrer par des plus âgés que soi, assumer son rôle de parent en plus de celui de ses travaux d’étudiants, etc.). Les principaux facteurs de vulnérabilité liés à l’environnement sont : la mesure difficile de l’écart entre l’idéal et la réalité, le vécu émotionnel durant l’apprentissage en stage auprès des patients, des encadrants sur le terrain souvent en souffrance dans leur travail et dont la relation pédagogique avec l’apprenti est détériorée. Les symptômes qui en découlent vont d’un simple stress, à des angoisses, des insomnies, ou encore une perte d’espoir par exemple. Ces symptômes sont parfois l’expression d’un syndrome de stress post-traumatique ou d’un burnout. D’autre part, l’enquête a révélé que des processus résilients peuvent être observés pendant les études. D’un point de vue des facteurs de protection, l’apprentissage en lui-même et des pédagogues soutenants favorisent le processus de mentalisation. Des mécanismes de défense sont également activés durant la formation comme l’altruisme lors de la relation d’aide ou l’affiliation au cours des nombreux temps de partage entre pairs. Des tuteurs potentiels de résilience à la disposition des étudiants ont été identifiés : les apprenants entre eux, les formateurs, les directeurs, les cadres de santé/maître de stage, les infirmiers, les aides-soignants et des psychologues. Nous avons identifié leurs caractéristiques comme la bienveillance dont ils font preuve, le rôle de garant de la loi, de l’éthique et de la déontologie… Enfin, nous avons analysé les nouveaux éléments apportés par cette recherche et nous les avons éclairés par des investigations complémentaires dans la littérature. Nous avons notamment comparé les publications internationales sur les risques de burnout des étudiants en soins infirmiers. Nous avons approfondi la principale caractéristique de leurs tuteurs de résilience qui est ressortie de notre enquête : la compassion. Enfin, nous avons envisagé le suivi pédagogique et l’analyse de pratique professionnelle comme deux séquences d’apprentissage permettant d’accompagner la résilience.

  • Titre traduit

    Vulnerability and resilient processes in nursing training : which tutors of resilience for the weakened nursing students?


  • Résumé

    The vast majority of French nursing students succeed in their studies despite having experienced stress factors, that can often be associated or, indeed, lead to burnout. We conducted a literature review followed by a semi-structured interview of 30 nursing students. The aim was to explore the concepts of vulnerability and resilience and how nursing students use these to succeed in their studies. Our main results confirm that nursing training places students in a situation of temporary vulnerability. Personal factors of vulnerability identified were: the stakes due to learning during the youth or later in adult life and the process of identity. The main factors of vulnerability relating to the environment were; the difficulty in measuring the gap between the ideal and reality, the emotional experience with the patient during their placement and establishment of difficult relationships with supervisors, who are often suffering in their work. The main consequences observed were stress, anxiety, insomnia, or loss of hope. These symptoms are sometimes the expression of post-traumatic stress disorder or of a professional burnout.On the other hand, the survey revealed that resilient processes can be observed during the studies. The main protective factors identified in the study that gave the students resilience were ; learning in oneself and supportive teachers, which allows the mentalization process. Defense mechanisms are also activated during training. Altruism in the supportive relationship both with mentors and the camaradery formed with fellow students were particularly evident amongst the interview responses. Potential sources of resilience identified were: student groups, trainers, directors, health managers / supervisors, nurses, nursing aides and psychologists. In summary, we have analyzed the new elements that this research has shown and compared to previous studies that have been conducted about the risk of among nursing students. We identified the main characteristic of their resilience tutors that emerged from our investigation: compassion. Finally, we considered the pedagogical follow-up and the analysis of professional practice as the two sequences of learning to promote resilience.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.