Pathologie inflammatoire : étude de la contribution des PAMP et DAMP

par Brice Nativel

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire, biochimie, biologie moléculaire

Sous la direction de Christian Lefebvre d'Hellencourt.

Le président du jury était Pascale Guiraud.

Le jury était composé de Pierre Emmanuel Charles, Nathalie Becker, Wildriss Viranaicken.

Les rapporteurs étaient Bénédicte Py.


  • Résumé

    L’inflammation est le mécanisme de base du système immunitaire. Dans le cas de pathologie inflammatoire cette inflammation persiste et devient délétère pour l’organisme. Les causes de cette persistance peuvent être variées. L’une de ces causes est la présence de molécules induisant l’inflammation. Elles peuvent être d’origine exogène comme les PAMP (Pathogen-Associated Molecular Pattern). Ce sont des molécules issues des pathogènes (LPS, peptidoglycanes, ADN CpG) capables d’activer le système immunitaire. Ces molécules peuvent également être d’origine endogène comme les DAMP (Damage Associated Molecular Pattern). Ce sont des molécules libérées par les cellules en état de danger (HMGB1, HSP60) pour prévenir et activer le système immunitaire. La présence de récepteurs (TLR2, TLR4, RAGE) capable de reconnaitre ces PAMP et DAMP est également nécessaire pour pouvoir induire une inflammation. Mes travaux explorent les mécanismes moléculaires et cellulaires des PAMP et des DAMP, dans l’installation et le maintien de l’inflammation dans le cadre des maladies inflammatoires. Pour cela mon étude se focalise sur les mécanismes de reconnaissance et d’induction de l’inflammation par les PAMP et DAMP. Nous avons ainsi mis en évidence certains mécanismes cellulaires et moléculaires dans la réponse inflammatoire liés aux DAMP et PAMP. Nous nous sommes également intéressé aux récepteurs impliqués dans ces différents mécanismes et avons même mis en évidence un potentiel nouveau récepteur CD93. Nous émettons l’hypothèse que CD93 pourrait avoir un rôle dans les pathologies inflammatoires par cette capacité à lier les DAMP et PAMP.

  • Titre traduit

    Inflammatory pathology : Study of the contribution of PAMP and DAMP


  • Résumé

    Inflammation is the basic mechanism of the immune system. In the case of inflammatory pathologies this inflammation persists and becomes deleterious to the organism. Many reasons can explain this persistance. One of these causes is the presence of inflammatory-inducing molecules. They may have exogenous origin such as PAMP (Pathogen Associated Molecular Pattern). They are derived from pathogens (LPS, peptidoglycans, CpG DNA ...), and are able to activate the immune system. These molecules can also have endogenous origin such as the DAMP (Damage Associated Molecular Pattern). They are released by stress cells (HMGB1, HSP60, S100 ...) to prevent and activate the immune system. The presence of receptors (TLR2, TLR4, RAGE ...) capable of recognizing these PAMPs and DAMPs is also necessary in order to elicit inflammation.My work explores the contribution of PAMPs and DAMPs to inflammatory diseases at molecular and cellular levels. To this end, my study focuses on recognition and induction of inflammation by PAMPs and DAMPs.We have thus demonstrated cellular and molecular mechanisms in the inflammatory response related to DAMP and PAMP. We were also interested in the receptors involved in these mechanisms and even showed a new potential receptor. We hypothesize that CD93 may have a role in inflammatory pathologies by his ability to bind DAMPs and PAMPs. Thus CD93, HMGB1, HSP60 and LPS could be potential therapeutic targets concerning inflammatory diseases.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de La Réunion. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.