Connaissances, pratiques et acceptabilité des gérontechnologies à La Réunion

par Armelle Klein

Thèse de doctorat en Sociologie, démographie

Sous la direction de Frédéric Sandron.

Le président du jury était Jean-Philippe Watbled.

Le jury était composé de Yves Charbit.

Les rapporteurs étaient Maryse Gaimard.


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat a pour objectif de comprendre l'émergence, les enjeux et l'acceptabilité des gérontechnologies à La Réunion. Depuis les années 2000, les nouvelles technologies de la santé et de l'autonomie ont pris une place de plus en plus importante dans le débat public sur le vieillissement. Les politiques publiques de la vieillesse se sont construites, depuis les années 1960, sur un changement de paradigme du vieillissement. Celui-ci est passé d'une conception centrée sur la perte d'autonomie à une conception plus globale prenant en compte l'ensemble des situations individuelles et des domaines de l'existence impactés par l'avancée en âge. De plus, elles se sont construites en laissant de plus en plus de latitudes aux territoires pour la ‘gestion’ du vieillissement. La Réunion connaît un vieillissement rapide de sa population dans un contexte de pauvreté important. Ce contexte pousse le territoire à innover et trouver des solutions globales de la manière la plus anticipée possible. Les innovations sociales et technologiques étudiées dans le cadre de ce travail de thèse permettent deux niveaux de lecture. En prenant appui sur la prise en charge de la perte d'autonomie et la prévention, le premier concerne l'analyse du monde gérontologique et met en lumière l'importance du contexte notamment institutionnel comme cadre de régulation de la relation des individus aux innovations. Le second niveau se place davantage du côté des personnes âgées concernées par l'utilisation de ces technologies de la santé et de l'autonomie. Il permet d'analyser la complexité du processus d'acceptabilité au prisme des reconfigurations sociales induites par le vieillissement.

  • Titre traduit

    Knowledge, practices and acceptability of gerontechnologies in Reunion Island


  • Résumé

    This PhD thesis aims at understanding the emergence, the stakes and the acceptability of gerontechnologies in Reunion Island. Since the early 2000s, new technologies in health and autonomy became increasingly important in the public debate on aging. Since the 1960s, public policies of old age are built on a paradigm shift of aging. This paradigm has switched from a conception based on the autonomy loss to a more global conception taking into account all individual situations and existence fields impacted by age. Moreover, they have been built leaving more and more latitudes to the territories for the aging 'management'. Reunion Island is experiencing a rapid aging of its population in a high poverty context. This context encourages the territory to innovate and find global solutions in the most anticipated way possible. The social and technological innovations studied in this thesis allow two analysis levels. Based on the autonomy loss and prevention management, the first level is related to the gerontological analysis and highlights the importance of institutional context as a framework for regulating the relationship between individuals and innovation. The second level is closer to the elderly concerned by the use of these health and autonomy technologies. The complexity of the acceptability process can be analyzed through the prism of social reconfigurations induced by aging.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de La Réunion. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.