Existe-t-il des droits spécifiques aux femmes?

par Odette Michée Wandji Njinkoué

Thèse de doctorat en Droits de l'Homme

Sous la direction de Hugues Petit.

Le président du jury était Bertrand Cabedoche.

Le jury était composé de Philippe Didier.

Les rapporteurs étaient Pascale Boucaud, Alexandre Deroche.


  • Résumé

    Quand on parle des droits des femmes, on présuppose que les hommes et les femmes sont rigoureusement identiques en s’interdisant qu’il existe des droits spécifiques aux femmes. Le concept de droits de l’Homme est très ambigu, mais il est remarquable sur le plan historique et culturel. En parlant des droits spécifiques des femmes, on introduit des différences naturelles à l’intérieur du genre humain. L’objet de la thèse est de dire pourquoi la spécificité de la femme peut exister et en quoi cette spécificité est fondatrice de droits. La spécificité de la femme peut-elle conférer des droits ? Au-delà de la spécificité biologique, existe-t-il d’autres critères pouvant justifier des droits spécifiques aux femmes ? La démonstration porte sur trois catégories de droits. Il s’agit d’abord des droits de nature spécifiques. Ensuite les droits différenciés par degré ou d’expression spécifique. Dans cette deuxième catégorie, on n’a pas un droit spécifique, mais on a une manière spécifique de poser le droit. Enfin, la troisième classification est fondée sur des revendications spécifiques. Ces dernières se présentent comme des droits des femmes. Depuis janvier 2007, il existe une synthèse d’actualité concernant les droits des femmes. Si les droits des femmes sont des droits de l’Homme appliqués à la femme, la question est de savoir s’ils protègent les femmes de manière spécifique. Oui dans les textes, mais non en pratique. La perception du rôle de l’être humain selon le sexe apparaît dans plusieurs domaines comme une construction sociale, véhiculée par de nombreux stéréotypes de genre. Ainsi, les droits spécifiques doivent s’analyser en tant qu’un construit, dé-biologiser le sexe et ré -biologiser le genre, afin de déconstruire la vision d’hier des droits spécifiques relevant des aspects biologiques, morphologiques et physiques. Si la maternité n’était en liaison qu’avec l’attention, la volonté, la sensation envers l’enfant et la sécurité, l’homme pourrait vivre la sensibilité, d’être mère et la fonction de la maternité ne concernerait pas spécifiquement la femme. Actuellement, avec les évolutions sociétales, notamment l’acceptation d’une homosexualité ou d’une transsexualité, se traduisant par le mariage pour tous conjugué aux problèmes des mères porteuses, une analyse des droits spécifiques aux femmes sur l’angle d’une construction socio-économique et culturelle devient une nécessité. Pour la démonstration de tous ces aspects évoqués ici, il est important de voir en détail, l’existence de droits spécifiques en raison d’une spécificité biologique, sa relativisation en l’absence de critères biologiques et la consécration des droits des femmes par les textes. /.

  • Titre traduit

    Do there exist rights specific to the women?


  • Résumé

    When one speaks about the women's rights, one presupposes that the men and the women are rigorously identical while prohibiting themselves that there exist rights specific to the women. The concept of human rights is very ambiguous, but it is remarkable on the historical and cultural level. While speaking about the specific rights of the women, one introduces natural differences inside mankind. The object of the thesis is to say why the specificity of the woman can exist and in what this specificity is founder of rights. Can the specificity of the woman confer rights? Beyond does biological specificity, exist other criteria being able to justify rights specific to the women? The demonstration relates to three categories of rights. They is initially the specific rights of nature. Then rights differentiated per degree or from specific expression. In this second category, there is not a specific right, but there is a specific manner to pose the right. Lastly, the third classification is founded on specific claims. These last are presented in the form of women's rights. Since January 2007, there exists a synthesis of news concerning the women's rights. If the women's rights are human rights to the woman, the question is to know if they protect the women in a specific way. Yes in the texts, but not in practice. The role of human beings as perceived by their gender appears in several areas as a social construct, as conveyed by many gender stereotypes. Thus, specific rights should be analyzed as constructs. With nonbiological sex and biological gender, the old vision of specific rights under biological, morphological and physical differences can be deconstructed. If motherhood was related to the attention, will, and feelings towards the child and his safety, man would be free to live the sensitivity of being a mother, and the function of motherhood would no longer be specific to women only. Nowadays, societal changes including the acceptance of homosexuality or transsexuality, result in marriage for all, combined with the problems of surrogate mothers. An analysis of the rights specific to women on the angle of socio-economic and cultural construction becomes a need. To demonstrate all these aspects mentioned here, it would be important to see in detail the existence of specific rights because of a biological specificity, its relativization in the absence of biological criteria and the dedication of the women's rights by the texts. /.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.