Politiques et médias français face au nucléaire civil et militaire, des années 1960 aux années 1990 : l’exemple de L’Express

par Aurélia Bortolin-Jandot

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Mathias Bernard.


  • Résumé

    La communication sur le nucléaire en France a évolué au cours du temps, pour devenir aujourd’hui souvent critique, politique et conflictuelle hors des milieux directement impliqués. Cette évolution interroge. Elle est étudiée ici plus spécifiquement en appui sur l’hebdomadaire majeur de la période, L’Express. La première partie de cette étude permet de mieux comprendre comment, entre 1965 et 1974, le “fait” nucléaire est devenu la “question” du nucléaire, entrant alors dans le débat politique national. Entre 1975 et 1986, seconde partie de cette étude, une nouvelle étape se dessine, au cours de laquelle le nucléaire, objet politisé, devient motifs et arguments électoraux, tout en étant dans le même temps banalisé, enfermé dans des stéréotypes contrastés, entre son caractère dangereux et son aspect indispensable. 1986 à 1997 constitue le moment le plus étrange de cette étude, entre des chocs majeurs et un progressif apaisement des positions sur le nucléaire, l’aspect négatif de cette technologie s’étant alors durablement installé, d’autres préoccupations ayant également pris le dessus. Au terme de cette troisième partie est effectué un bilan, tant sur l’emploi politique du nucléaire que sur celui des images mentales du nucléaire dans L’Express. Ce bilan est complété par de brèves synthèses permettant de mieux comprendre le cadre de cette étude, dont L’Express et ses dirigeants, les évolutions de la vie politique et des médias, ou encore une présentation ordonnée des journalistes de l’hebdomadaire ayant écrit sur le nucléaire. Enfin, des documents importants sont reproduits, pour mieux percevoir ce que fut l’évolution de cette communication du nucléaire au fil du temps

  • Titre traduit

    French Policies and Media in front of Nuclear Power, from the 1960s to the 1990s : the example of L’Express


  • Résumé

    Communication on nuclear power in France has evolved in time, to become today often critical, political and conflictual outside the circles directly involved. This evolution questions. It is studied here more specifically through the major weekly of the period, L’Express. The first part of this study allows to understand better how, between 1965 and 1974, the nuclear “fact” became the “question” of nuclear power, entering then into the national political debate. Between 1975 and 1986, second part of this study, a new stage has emerged, during which nuclear power, a politicized object, became electoral motives and arguments, while being at the same time trivialized, locked into contrasted stereotypes, between its dangerous character and its essential aspect. 1986 to 1997 is the strangest moment of this study, between major shocks and a gradual appeasement of the positions on nuclear power, the negative aspect of this technology having been installed durably then, other concerns having also gained the upper hand. At the end of this third part, a balance sheet is made, both on the political use of nuclear power and on the mental images of nuclear power in L’Express. This balance sheet is completed by brief syntheses allowing to understand better the framework of this study, including L’Express and its leaders, the evolutions of politics and the media, or an orderly introduction of the journalists of the weekly having written on nuclear power. Finally, some important documents are reproduced, in order to perceive better what has been the evolution of this communication on nuclear power over time

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.