Édition, traduction et commentaire des fables de Babrius

par Chloé Laruelle

Thèse de doctorat en Histoire, langues, littérature anciennes

Sous la direction de Valérie Fromentin.

Le président du jury était Christophe Cusset.

Le jury était composé de Valérie Fromentin, Brigitte Mondrain, Jeanne-Marie Boivin, Sophie Gotteland.

Les rapporteurs étaient Christophe Cusset, Brigitte Mondrain.


  • Résumé

    Cette thèse vise à proposer une édition critique des quelque 143 fables grecques composées en choliambes par Babrius (Ier – IIe siècle après J.-C.), à les traduire en français et à en proposer un commentaire. Un travail complet d’établissement du texte a pour cela été mené, fondé sur l’examen à nouveaux frais des témoins de la tradition directe (papyri, tablettes de cire antiques et manuscrits médiévaux) et sur l’analyse des témoins de la tradition indirecte (la Souda en particulier). Le corpus des fables attribuées à Babrius ne permet pas une histoire du texte traditionnelle, fondée sur un stemma bien déterminé. En effet, les témoins sont peu nombreux, hétérogènes, et leurs leçons si divergentes qu’il est souvent difficile d’en préférer une ; aussi attestent-ils davantage des réécritures et des remaniements successifs dont ces fables ont fait l’objet au cours des siècles qu’ils ne permettent de retrouver avec sûreté la matière originelle voulue par Babrius lui-même. Ce constat a joué un rôle déterminant sur notre décision de nous démarquer des éditeurs précédents. Ces derniers, en effet, désireux de reconstituer un hypothétique « original d’auteur », ont souvent été amenés à réécrire les passages problématiques, si bien qu’ils donnent à lire un texte virtuel, remodelé et figé, incapable de témoigner de l’histoire pourtant passionnante de ce corpus vivant, en perpétuel devenir. C’est pourquoi cette thèse s’attache à élaborer une histoire du texte alternative – c’est-à-dire soucieuse de reconstituer dans sa complexité la fortune des fables de Babrius, l’histoire de leur transmission et de leurs réécritures – et, partant, une édition critique différente, attentive à rendre perceptible pour le lecteur moderne ce processus d’évolution du texte babrien.

  • Titre traduit

    Edition, translation and commentary of Babrius's Fables


  • Résumé

    This doctoral thesis proposes a critical edition of 143 Greek fables composed by Babrius in choliambic verse (1st and 2nd century AD), as well as a French translation and a commentary of the fables. This was achieved by thoroughly establishing the text, through a further examination of the witnesses in the direct tradition (papyri, ancient wax tablets and medieval manuscripts) and through the analysis of the witnesses in the indirect tradition (in particular the Suda). The corpus of fables attributed to Babrius does not permit to establish a traditional history of the text, based on a well-defined stemma. Indeed, there are few, heterogeneous witnesses and their readings diverge so greatly that it is often difficult to choose only one; hence, rather than allowing to retrieve with any degree of certitude the original material intended by Babrius himself, they in fact bear testimony to the numerous rewritings and reworkings of these fables throughout the centuries. This observation was instrumental in our decision to break with the editing tradition. In effect, previous editors, in their will to reconstruct a hypothetical autograph, have often been led to rewrite problematic passages, so that what they propose is a virtual, remodelled and fixed text that is in fact unable to testify to the fascinating history of this living, constantly evolving corpus. This is why this thesis aims to elaborate an alternative history of the text—that is, one that endeavours to reconstitute the complex fortune of Babrius’s fables, through the history of their transmission and rewritings—and, therefore, to propose a different critical edition, that strives to make this evolutionary process of Babrius’s text perceptible to the modern reader.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.