Poésie et politique dans l'oeuvre d'Aimé Césaire : contradictions, cohérence et dépassement

par Sabine Miévilly-Relmy

Thèse de doctorat en Litterature générale et comparée

Sous la direction de Roger Toumson.

Le président du jury était Jean-Claude William.

Le jury était composé de Jean-Claude William, Daniel-Henri Pageaux, Sylvie Chalaye, Laura-Line Carvigan-Cassin.

Les rapporteurs étaient Daniel-Henri Pageaux, Sylvie Chalaye.


  • Résumé

    Il est communément admis que la poésie et le discours politique entretiennent des relations problématiques. Platon avait disqualifié le poète du débat et de la sphère politique, le poète étant alors écarté du langage-instrument. Après la guerre, les mots d’ordre visaient à motiver le poète ou plus généralement l’écrivain à sortir de « l’inaction du texte », de l’inutilité textuelle. Aimé Césaire, chantre de la Négritude, poète, homme politique, essayiste et dramaturge, a su magistralement conjugué les genres littéraires au sein de son œuvre en dépassant la contradiction entre sa poésie et sa politique, que beaucoup lui ont reproché. En effet, nombreux sont ceux qui ont critiqué son action politique jugée contradictoire d’avec son message poétique. Mais de quelle contradiction s’agit-il ? Quelles sont les modalités de cette contradiction? En quoi peut-on parler de contradiction et de dépassement ? Quel processus est mis en place pour établir la « poésicratie » d’Aimé Césaire ? Le lien établi entre la poésie et la politique a nécessité une force créatrice intellectuelle, littéraire et dramaturgique hors du commun de la part du poète, Aimé Césaire, héritier Thotien, homo-creator et homo-pragmaticus. Cette fureur de création a engendré un coup d’Etat à la fois littéraire et politique historique qu’il convient ici, d’analyser et d’exposer par l’examen de la problématique des rapports et la théorie de l’inversion que nous avons établie. L’élévation du poète-oiseau, du poète-prophète et la recherche effrénée du « moi césairien » ont motivé la quête de sens du fondamental. Le « moi poétal » d’Aimé Césaire se pense et s’élabore dans un processus analytique herméneutique pour découvrir le « Moi-Nègre », c’est-à-dire l’Essentiel et l’universel. C’est l’écrit qui épouse l’être éclaté et le transcende en un homme unifié pour découvrir la puissance du mot. Poésie, politique et théâtre, voilà le triptyque teinté d’humanisme et de révolte qui façonne la stratégie du renversement césairien pour faire face à la puissance de l’hermétisme de la contradiction.

  • Titre traduit

    Poétry and politic in Cesaire's work : contradictions, cohérence and overtaking


  • Résumé

    It is collectively admitted that the poetry and the political speech maintain problematic relations. Platon had disqualified the poet of the debate and the political sphere, the poet being then moved away by the language-instrument. After the war, watchwords aimed at motivating the poet or more generally the writer to go out of " the inactivity of the text ", of the textual uselessness. Aimé Césaire, bard of the Negritude, poet, politician, essayist and playwright, knew masterfully combined literary genres within its work by exceeding(overtaking) the contradiction between its poetry and its politics(policy), for whom many people blamed him(her). Indeed, many are those who criticized his(her,its) political action(share) considered contradictory from its poetic message. But what contradiction is it a question? What are the modalities(methods) of this contradiction? In what can we speak about contradiction and about overtaking? What process is set up to establish Aimé Césaire's poésicratie "? The link established between the poetry and the politics(policy) required an outstanding intellectual, literary and dramaturgic creative strength on behalf of the poet, Aimé Césaire, the heir Thotien, the gay man(woman) - creator and gay man(woman) - pragmaticus. This fury of creation engendered a coup d'état at the same time literary and political historic that it is advisable here, to analyze and to expose(explain) by the examination of the problem of reports(relationships) and the theory of the inversion which we established. The rise of the poet-bird, the poet-prophet and the wild search(research) of " I césairien " motivated the collection(quest) of sense(direction) of the fundamental. " I poétal " of Aimé Césaire thinks and develops in a hermeneutic analytical process to discover " I Negro ", that is the Main part and the universal. It is the paper which marries him(her,it) to be burst and transcends him(it) in a man unified to discover the power of the word. Poetry, politics(policy) and theater, here is the triptych tinged with humanism and with revolt which shapes the strategy of the reversal césairien to face(to deal with) the power of the hermetism of the contradiction.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.