Déploiement et usages des espaces numériques de travail (ENT) dans l'enseignement secondaire : cas de Léo Picardie

par Moen Jamal

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation et sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Mohamed Sidir et de Frédéric Charles.

Le président du jury était Laurence Favier.

Le jury était composé de Mohamed Sidir, Frédéric Charles, Jean-Luc Rinaudo, Imad Saleh.

Les rapporteurs étaient Jean-Luc Rinaudo, Imad Saleh.


  • Résumé

    Cette recherche se concentre essentiellement autour de la réalité du déploiement et des usages des Espaces Numériques de Travail (ENT) au lycée en Picardie. Elle tente de répondre aux principales questions suivantes : dans quelles mesures les projets de développement de l'ENT, après des années de leur déploiement dans les lycées secondaires de Picardie, atteignent-ils leurs objectifs initiaux ? Quel est l'impact des contextes des acteurs politiques, sociaux, pédagogiques (nationaux et supra-nationaux, régionaux et locaux) sur le processus de développement et de déploiement de l'ENT dans les lycées ? Quelles sont ses usages dans ces établissements et quelles sont les difficultés rencontrées au regard des services offerts ? Enfin, quels sont les avantages en termes de contribution à la réussite scolaire, sociale et professionnelle des élèves, à l'amélioration des conditions de travail des enseignants, à la démocratisation de la vie scolaire et à la réalisation des enjeux des autres usagers impliqués dans le projet scolaire ? Afin de répondre à ces questions et d'en clarifier leurs enjeux, cette étude repose sur une idée principale : d'une part, le succès de l'utilisation de l'ENT dépendra de multiples facteurs : institutionnels, familial, personnels, sociaux et, financiers, matériels, partenariaux, pédagogiques, techniques et technologiques et, d'autre part, le développement du projet de l'ENT en Picardie peut être un facteur d'émergence de l'école numérique de demain. Dans ce contexte, une formation continue et qualitative pour les enseignants et les lycéens dans le domaine de l'informatique est susceptible de favoriser le développement de leurs compétences en informatique, le contrôle de l'environnement des TIC et le succès du projet de l'ENT au lycée. Pour tester les hypothèses de recherche, nous avons mobilisé les outils méthodologiques suivants : le questionnaire-papier pour 130 lycéens, le questionnaire en ligne pour 80 enseignants, ainsi que des entretiens semi-directifs pour certains acteurs du développement de l'ENT au lycée en Picardie. La recherche a montré que ces populations d'étude avaient un grand intérêt pour cet outil que l'on peut qualifier d' "innovant", compte tenu de son potentiel en termes d'innovation sociale, technologique, institutionnelle, pédagogique, selon la majorité des répondants. Le travail de terrain nous a permis d'évaluer, dans une certaine mesure, l'efficacité, l'efficience et l'organisation des Espaces de Travail Numériques en Picardie en ce qui concerne d'une part, les différents niveaux dans le schéma de déploiement et d'usages de l'ENT et, d'autre part, les recherches régionales menées sur ce thème. Pour ce faire, il était essentiel d'identifier les idées ou les propositions des lycéens et de leurs enseignants pour savoir comment l'ENT s'investit dans le processus éducatif en général, de recenser les difficultés rencontrées par les enseignants lors de son utilisation en vue d'imaginer l'avenir d'une meilleure utilisation efficace de celui-ci. Tout au long de cette recherche, nous avons repéré une certaine sous-utilisation de l'ENT de la part des lycées en Picardie. Les résultats de notre recherche nous donnent des renseignements forts intéressants issus des expériences des lycéens et de leurs enseignants. Ils montrent que l'ENT représente aux yeux de ces lycéens et de ces enseignants une (ré)volution technologique qui est en train de transformer l'école et d'en faire "l'école numérique" d’ajourd'hui et de demain. Ils montrent aussi qu'en définitive, si le déploiement et les usages de l'ENT au lycée en Picardie a suscité un certain engouement dans la communauté éducative, ce fut une construction assez laborieuse à plusieurs égards, comme tendent à le montrer les chiffres de la mobilisation des lycéens et des enseignants en la matière. La sous-utilisation de l'ENT est notre postulat principal de départ et nous l'avons démontrée à plusieurs endroits


  • Résumé

    This research in thesis crystallizes essentially around the reality of the deployment and uses of the Digital Work Spaces in high school in the Picardy region. It tries to answer the following main questions : to which extent did the projects of development of the Digital Work Spaces, after years of their establishment in high schools in Picardy, reach their initial objectives ? What is the impact of the contexts of political, social, pedagogical and technological actors (both national and supra-national, regional and local) on the process of development and deployment of the Digital Work Spaces in high schools ? What are the uses of the "Digital Work Spaces" in high schools and what are the difficulties encountered in terms of discrepancies found in the services offered by the Digital Work Spaces ? Finally, what are the advantages in terms of contribution to the academic, social and vocational success of pupils, improvement of the teachers' working conditions, democratization of school life and realization of the stakes of other users involved in the school project ? In order to answer these essential questions and to clarify their stakes, this study is based on a crucial idea that, on the one hand, the success of the use of the Digital Work Spaces would depend on multiple factors : institutional, family, personal, social and group, financial, material, partnerships, pedagogical, technical and technological, and, on the other hand, the development of the Digital Work Spaces project in Picardy can be a factor in the emergence of the digital school of tomorrow. In this context, continuing and quality training for teachers and pupils in the field of informatics are likely to favor the development of their computer skills, the control of the NICT environment and the success of the Digital Work Spaces project at high schools. To test the research hypotheses, we used the following tools : the paper questionnaire for 130 high school students, the electronic questionnaire for 80 teachers, as well as semi-directive interviews for some actors in the development of Digital Work Spaces in high school. The research has shown that these study populations have a great interest in this school tool, which can be described as almost revolutionary given the social, technological, institutional and pedagogical innovation that it can represent, according to the majority of respondents. The study population is composed of 130 pupils and 80 teachers. The fieldwork allows us to assess the effectiveness, efficiency and organization of the Digital Work Spaces in Picardy with regard to the different levels declined above and the regional research carried out on this subject. In order to do this, it is essential to identify the ideas or proposals of the students and teachers to know how to invest the digital space of work in the educational process in general, to identify the difficulties encountered by the teachers during the use of the digital space of work and imagine the future of an effective better use of it, which is adapted to teachers and students. Our research was interested in understanding the interactions between the different actors around the deployment of the digital space of work, but also its uses in class, to make an inventory of it in Picardy, and to see the variant and the invariant, and especially, seek to see the possible difficulties that emerge in the process of setting up the digital space of work in high school...

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.