Les thrombopénies héréditaires rares : implications des gènes ETV6, ITGA2B, ITGB3

par Marie Favier

Thèse de doctorat en Pathologie humaine. Pathologie vasculaire et nutrition

Sous la direction de Marie-Christine Alessi.

Le président du jury était François Lanza.

Le jury était composé de François Lanza, Vincent Jallu, Marjorie Poggi.

Les rapporteurs étaient Vincent Jallu.


  • Résumé

    L’identification des gènes impliqués dans les thrombopénies apporte des éléments importants pour la compréhension des voies de régulation de la production et des fonctions des plaquettes voire de l’hématopoïèse. Notre laboratoire a développé une stratégie d’identification de gènes à l’origine de thrombopénies sans hypothèse a priori par séquençage d’exomes. Cette stratégie a permis de mettre en évidence des mutations touchant les gènes ETV6, ITGA2B et ITGB3.Les thrombopénies à volume plaquettaire normal sont particulièrement importantes à détecter en raison d’un risque d’évolution vers une pathologie onco-hématologique. L’origine génétique de cette catégorie de thrombopénie s’est pendant longtemps limitée aux mutations du gène runx1. Le travail que j’ai effectué au cours de ma thèse a contribué à impliquer le gène etv6 dans ce groupe de thrombopénies.Concernant le gène etv6 6 familles ont présenté des mutations pathogènes. Toutes ces mutations sont à l’origine d’une perte de l’activité répressive du gène et un nombre élevé de cellules CD34+ circulant dans le sang révélant le rôle d’ETV6 dans la prédisposition onco-hématologique. De plus la mégacaryopoïèse présente deux principales anomalies. Elles associent une augmentation du nombre de colonies progéniteurs mégacaryocytaires à une formation de proplaquettes réduites. Concernant les gènes itga2b et itgb3 3 familles ont été étudiées.Des défauts quantitatifs ou qualitatifs du récepteur αIIbβ3 conduisant à sa perte de fonction se retrouvent dans la thrombasthénie de Glanzmann (GT) caractérisée par une thrombopathie mais un nombre de plaquettes et une morphologie normale.

  • Titre traduit

    Rare hereditary thrombocytopenia : implications of ETV6, ITGA2B, ITGB3 Genes


  • Résumé

    The identification of the genes involved in thrombocytopenia provides important elements for understanding the pathways of regulation of the production and functions of platelets or even hematopoiesis. Our laboratory has developed a strategy for identifying genes causing thrombocytopenia without a priori hypothesis by sequencing exomes. This strategy has been applied to families with autosomal dominant thrombocytopenia and has demonstrated mutations in the genes etv6, ​​itga2b and itgb3. Normal platelet thrombocytopenia are particularly important to detect because of the risk of developing onco-hematological pathology. The genetic origin of this category of thrombocytopenia has long been limited to mutations in the runx1 gene. More recently, mutations on the ankrd26 promoter have been reported. The work I did during my thesis helped to involve the etv6 gene in this group of thrombocytopenia. Concerning this gene six families have pathogenic mutations. All these mutations are the cause of a loss of the repressive activity of the gene and a high number of CD34+ cells circulating in the blood revealing the role of ETV6 in the onco-hematological predisposition. In addition, megakaryopoiesis has two main anomalies. They associate an increase in the number of megakaryocytic progenitor colonies with the formation of reduced proplatelets.Concerning the itga2b and itgb3 genes, 3 families were studied. These genes encode the αIIbβ3 integrin. Integrin αIIbβ3 is a platelet receptor for fibrinogen and Von Willebrand factor, and plays a crucial role in thrombosis and hemostasis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.