State capacity and endogeneous economic growth

par Régis Signaon Sawadogo

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Cecilia García-Peñalosa et de Raouf Boucekkine.

Le président du jury était Fabien Prieur.

Les rapporteurs étaient Andrew Mountford, Jacob Madsen.


  • Résumé

    La capacité des états des pays en développement à jouer pleinement et de façon efficace leur rôle est un facteur déterminant de croissance et de développement économique (North, 1990; Williamson, 2000). Selon la théorie néoclassique, les états, plus particulièrement dans les premières étapes du développement, doivent veiller à créer un environnement favorable à la croissance économiques. Pour cela les états des pays en développement doivent construire des institutions fortes garantissant l’efficience du système fiscale (extraction et investissements public, Barro 1990), un secteur des dépense public efficace, mais aussi une bonne gestion des ressources naturelles dont beaucoup des pays en développement sont dotés. Cependant, dans la plupart de ces pays, le pouvoir politique et économique est souvent détenu par une minorité s’accaparant les richesses du pays (Amten et al. 2012). Ce qui génère des conditions favorables à la corruption qui ralenti les performances économiques (Leff, 1964 ; Huntington, 1968). Cette thèse est d’analyser de manière théorique l’impact de la corruption sur différents aspects du rôle de l’état. Le premier chapitre s’intéresse au rôle de la corruption sur l’efficacité de l’aide public au développement et sur la provision d’infrastructure public. Le second se focalisera sur ce qui est communément appeler « la malédiction des ressources naturelles ». Le dernier chapitre effectue une comparaison de la politique fiscale des états Anglais et Français du moyen Age à la Première Révolution Industrielle dans le but de comprendre ce qui permet à l’Angleterre d’expérimenter la transition vers la croissance soutenue avant la France.


  • Résumé

    State capacity refers to the ability of a state to fully and efficiently play their role (North, 1990; Williamson, 2000). This capacity is a key determinant of economic outcomes. According to neo-classical growth theory, state capacity key in providing develloping countries with a favorable economic environment. A good quality of institutions, efficient gestion of natural ressources and public goods and infrastructure provision (Barro 1990). Yet in many develloping countries poilical and economic power is in the hands of a minority that controls and disputes political and/or economic power sources. This is a source of rent-seeking activities and corruption. This thesis aims at investigating the role of corruption on long run economic growth. The first chapter provides a new analysis of a possible reason why foreign aid may fail to promote growth. We argue that monitoring aid is the key element in determining its effect on growth. The second chapter focuses on the natural resource curse. We fund that the abundant endowment in natural resources of the latter lead to the accumulation of political capital at the expense of human capital, while scarce resources created the incentives for the former to invest in education and leap-frog the rich African economies. The third chapter adds to the literature seeking to understand why England preceded France in the industrialization process. Our argument is that Britain's more progressive fiscal system was anelement that fostered industrialization. Using data that dates back to the 15th century for the two countries, we show that a lighter fiscal burden on the lower class in England favored faster growth compared to France.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.