La communication engageante au service d'une problématique de sécurité routière : la réduction de la vitesse des conducteurs de deux-roues motorisées

par Damien Tamisier

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Fabien Girandola.

Le président du jury était Valérie Fointiat.

Les rapporteurs étaient Sandrine Gaymard, Alain Somat.


  • Résumé

    La vitesse représente un enjeu de sécurité routière majeur et constitue l’un des principaux facteurs de risque retrouvé dans l’accidentalité et l’aggravation des blessures des conducteurs de deux-roues motorisés (2RM). Les campagnes de prévention routière ayant recours à la communication persuasive s’attachent à modifier l’attitude des usagers de la route dans le but d’impacter le comportement mais ses effets sont contrastés. Considérer la force de l’attitude des conducteurs de 2RM à l’égard de la vitesse permet de rendre compte des limites de la persuasion et suggère l’adoption d’une méthodologie alternative basée sur un renouveau paradigmatique. L’articulation des connaissances accumulées dans le champ de la communication persuasive et des enseignements tirés de la théorie de l’engagement ont donné lieu à l’émergence et le développement d’une nouvelle approche combinatoire. La communication engageante propose de faire précéder l’exposition à un message persuasif de la réalisation d’un acte peu coûteux et systématiquement accepté de la part de tous les individus. L’optimisation de ce protocole consiste à déterminer l’acte préparatoire et le message persuasif permettant d’accroître le taux d’acceptation de la requête cible problématique. L’ensemble de notre programme de recherches tend à confirmer l’efficacité supérieure de la communication engageante face à la communication persuasive au regard de nombreux critères : intention, amplitude comportementales et comportements auto-déclarés. La communication engageante semble par ailleurs attester de son influence sur les comportements effectifs de vitesse sinon relatifs au style de conduite des motocyclistes.

  • Titre traduit

    Binding communication to adress a road safety issue : reducing the speed of motorised two-wheeler drivers


  • Résumé

    Speed is a major road safety issue and is identified as one of the main risk factors for accident rate and aggravation of two-wheelers drivers (2WD) injuries. Road safety campaigns resorting persuasive communication which seeks to change the attitude of road users in order to impact behaviour showed contrasting effects. Considering the strength of 2W drivers' attitudes towards speed allows reporting on the limitations of persuasion which encouraged a paradigmatic renewal through the adoption of an alternative methodology.The articulation of knowledge accumulated in the field of persuasive communication with that of the insights drawn from the theory of commitment has given rise to the development of a new combinatorial approach. The binding communication proposes to precede the exhibition with a persuasive message of an inexpensive and systematically accepted act by all individuals. The optimization of this protocol consists in determining the preparatory act and persuasive message making it possible to increase the acceptance rate of the problematic target request.Overall, our research studies tend to confirm the superior effectiveness of binding communication over the persuasive communication with regards to many criteria: intention, behavioral amplitude and self-reported behaviors. Besides, the binding communication seems to attest to its influence on actual speed behavior, if not related to riding style of motorcyclists.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.