Se convertir à l’islam en France aujourd’hui : entre cheminements individuels et appartenances communautaires

par Myriam Laakili

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Mohamed Tozy.

Le président du jury était Jean-Paul Willaime.

Le jury était composé de Franck Frégosi, Farhad Khosrokhavar.

Les rapporteurs étaient Michel Peraldi.


  • Résumé

    Devenir musulman en France c’est rejoindre un groupe de croyants dont le terme usuel de « communauté » peine à décrire la fragmentation et le caractère diversifié. Comme pour tout converti, celui qui rejoint l’islam se trouve soumis à un conflit de loyauté et de légitimation. Mais cela prend dans l’objet qui nous occupe une ampleur particulière en raison de l’imagerie négative fréquemment associée à l’islam et de l’âpreté des débats qu’il suscite : à la trahison des origines s’ajoute celle des valeurs et des idéaux. Les récents événements de l’actualité, en particulier ceux liés à la montée en puissance depuis quelques années du djihadisme militarisé représenté par Daesh, dont les effets se font sentir jusqu’en France, saturent l’espace des médias et placent le converti en posture particulièrement délicate (Roy, 2016). Notre recherche propose une approche de la conversion religieuse en termes de processus, en analysant les trajectoires de vie des convertis, en définissant un « avant » et un « après », afin de rendre visible l’articulation complexe entre les convertis et leur environnement, entre l’intime et l’institutionnel. Nous décrivons un cheminement qui mène à la conversion, en tentant d’appréhender l’initiation à l’islam par le converti, mais aussi l’apprentissage des pratiques religieuses et sociales qui aboutissent à la publicisation du choix. D’autre part, nous analysons la construction d’une appartenance à la communauté d’accueil via un mode de socialisation qui prend des formes différentes, en lien avec le groupe religieux choisi ; enfin, nous étudions la rhétorique des convertis destinée à affirmer la légitimité de leur conversion.

  • Titre traduit

    Conversions to islam in France today : personal approaches and community belonging


  • Résumé

    Becoming a Muslim in France means joining a group of believers usually designated by the term “community” which struggles to describe its often fragmentary and diverse nature. The convert himself has to confront to these contradictions: he is exposed to the representations of a community supposedly homogeneous and to the preconceptions built through ‘‘common sense”, but also with the objective and plural reality unveiled. Like any kind of converts, those who join Islam are subject to a conflict of loyalty and legitimacy. The recent events, especially those related to the rise in recent years of the militarized jihadism represented by Daesh, which effects have reached as far as France, have constantly been under public and mediatic attention and place the convert in a position of uneasiness (Roy, 2016). The conversion to Islam is thus an object of study and debate often passionate and crossed by contradictions. Our research argues an approach of religious conversion in terms of processes, analyzing the life trajectories of converts, defining a "before" and an "after" in order to make visible the complex articulation between the converts and their environment, between the private and the public sphere. We describe a quest that leads to conversion, trying to grasp the initiation to Islam by the convert, but also the initiation to the religious and social practices that turn their choice into facts. On another hand, we analyze how a convert ends up belonging to the community through different modes of socialization, in connection with the chosen religious group. Finally, we study the rhetoric of the converts which aims at strengthening the legitimacy of the act of conversion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.