Du non-film inexploré aux films à restaurer : l'apport des documents d'archives non-film dans les processus de restauration de films muets

par Loïc Arteaga

Thèse de doctorat en Histoire, histoire de l’art et archéologie. Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Marc Vernet.

Le président du jury était Laurent Véray.

Le jury était composé de Marc Vernet, Laurent Véray, Martin Barnier, Giusy Pisano, Joël Daire, Frédérique Berthet.

Les rapporteurs étaient Martin Barnier, Giusy Pisano.


  • Résumé

    Malgré sa récente remise en lumière, le cinéma muet est toujours menacé de disparition, du fait notamment de la décomposition des supports nitrate avec le temps. On estime que 80 pour cent de la production cinématographique mondiale de 1895 à 1929 serait de nos jours perdue, rendant d’autant plus cruciale la restauration des films muets subsistants. Malheureusement, un siècle après, ces films se présentent souvent dans des versions incomplètes et parfois différentes de celles d’origine. Ce travail de recherche s’inscrit dans ce cadre et démontre plus spécifiquement l’apport fondamental des documents d’archives non-film d’époque dans les processus de restauration de films muets. Ces documents, qui constituent désormais les seules sources attestant de la forme d’origine et complète de ces œuvres, permettent notamment, par comparaison avec les films incomplets, l’identification des versions conservées et la reconstruction des trames narratives. Cette réflexion théorique sur les principes directeurs de la restauration de films [I] est ensuite mise en pratique au travers de notre analyse des éléments de restauration du fonds d’archives non-film de la société de production américaine Triangle Film Corporation (1915-1919) conservés par la Cinémathèque française [II] puis, grâce à l’exploitation de ces éléments, au travers de notre contribution aux restaurations des versions françaises du western The Desert Man (La Cité du désespoir, William S. Hart, 1917) et du drame historique The Despoiler (Châtiment, Reginald Barker, 1915) [III] ; deux films Triangle jusqu’alors considérés comme perdus qui constituent les seuls éléments filmiques localisés à ce jour dans le monde

  • Titre traduit

    From unexplored non-film to films to restore : the input of non-film archival documents in silent film restoration processes


  • Résumé

    Despite its recent re-lighting, silent cinema is still threatened by disappearance, notably because of nitrate film decomposition over time. It is estimated that 80 per cent of the world cinema production from 1895 to 1929 is currently lost, which makes silent film restoration even more crucial for those that still exist. Unfortunately, a century later, those films often remain in incomplete versions, sometimes even different from the original ones. This research work falls within this scope and specifically demonstrates the essential input of non-film archival documents of the time in silent film restoration processes. Those documents from now on represent the only sources attesting the original and complete form of those films. They notably allow, by comparing them with the incomplete films, both the identification of the preserved versions and the reconstruction of the narrative spine. This theoretical reflection on film restoration guiding principles [I] is then put into practice first through our examination of the restoration elements of the non-film archive collection of the American production company Triangle Film Corporation (1915-1919) preserved by the Cinémathèque française [II] then, based on the exploitation of these elements, through our contribution to the restorations of the French versions of the western The Desert Man (La Cité du désespoir, William S. Hart, 1917) and the historical drama The Despoiler (Châtiment, Reginald Barker, 1915) [III] ; two Triangle films so far presumed lost that constitute the only film elements located in the world until now.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.