Le roman familial de l'atopique : Relation mère-enfant chez des patients atteints de dermatite atopique

par Beatriz Eugenia Ramos

Thèse de doctorat en Recherche en psychopathologie et psychanalyse

Sous la direction de François Villa.

Le président du jury était Karl-Léo Schwering.

Les rapporteurs étaient Anne Brun, Pascal-Henri Keller.


  • Résumé

    Cette recherche est née à partir du travail d'analyse fait par le groupe de parole des mères de patients affectés d'eczéma (dermatite atopique). Au début, le travail psychologique a été conçu pour intervenir sur les enfants, mais suite à la demande de l'équipe médicale qui a perçu, de part des mères, le besoin d'un espace d'écoute pour les parents, on a créé un groupe de parole ainsi qu'un espace thérapeutique individuel. De l'ensemble des cas cliniques reçus dans le groupe de parole, il est clair que la souffrance des fils est liée imaginairement au fantasme de chacune des mères, et que, dans ces fantasmes on peut voir comment les caractéristiques distinctives de la maladie prennent une place importante dans la façon dont le psychisme de la mère agit. Ces fantasmes ont une fonction de protection, car ils empêchent la rencontre avec des souvenirs traumatiques et permettent de fuir l'angoisse. Mais le besoin de reconstruction est évident car, à partir de la maladie des enfants il y a un resurgissement du refoulement qui s'installé. Les thématiques les plus fréquents exprimées par les mères sont les marques qui la maladie laisse sur le corps de l'enfant, l'interdiction de toucher, la démangeaison, l'indifférenciation psychique avec son enfants, etc.

  • Titre traduit

    The atopic family novel : The child-mother relationship amidst patients who suffer of atopic dermatitis


  • Résumé

    This investigation arises from the analysis performed in a support workshop aimed at mothers of patients who suffer eczema (atopic dermatitis). In the set of clinical cases that were received in this support workshop, the suffering of the children is delusively related to the ghosts of each of the family members. In the stories of these women the distinctive characters of the illness acquire an important place, as to how the mother's psych operates. These stories (family novels) have a protective function as they hinder the encounter with traumatic memories and allow fleeing from anguish. Notwithstanding, the necessity of finding significance is evident, for due to the child's illness there is a rebirth of the repression, which is evidenced in the bond between family members and the expression of feelings such as anxiety and depression. The main topics that appear in'these stories are the scars that the illness leaves on the body of the child, the prohibition of touching the body, the scratching, the psychic indiscrimination with the children as well as with the parents themselves, the unachieved grief, etc.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (350 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.342-350.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2016) 041
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.