La réception de la littérature de jeunesse par les enfants : une fenêtre ouverte sur le processus de socialisation

par Doriane Montmasson

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Régine Sirota.

Soutenue le 09-06-2016

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés (Paris ; 1994-2019) , en partenariat avec Université Paris Descartes (1970-2019) (établissement de préparation) et de CERLIS - Centre de recherche sur les liens sociaux - UMR 8070 / CERLIS - UMR 8070 (laboratoire) .

Le président du jury était Nicoletta Diasio.

Le jury était composé de Régine Sirota, Nicoletta Diasio, Stéphane Bonnéry, Christine Détrez, Max Butlen.

Les rapporteurs étaient Stéphane Bonnéry, Christine Détrez.


  • Résumé

    La vitalité du secteur jeunesse de l'édition est un indice, parmi d'autres, de la place importante qu'occupent encore aujourd'hui les livres dans le quotidien des enfants. Si le contenu des albums a été étudié par quelques sociologues français, la manière dont les jeunes « lecteurs » reçoivent les normes et les représentations transmises par la littérature de jeunesse n'a en revanche fait l'objet que de bien peu d'investigations sociologiques. A travers l'analyse de la manière dont les enfants comprennent et (ré)interprètent le contenu textuel et iconographique des livres, cette thèse entend non seulement mettre en lumière ce qui se joue dans l'acte de réception, mais également apporter des éléments contribuant à une meilleure compréhension du processus de socialisation. Nous centrons pour cela notre regard sur l'« alimentation », observatoire emblématique de l'ensemble des modalités de ce processus ainsi que de ses nombreuses différenciations. Par la mise en place, sur le terrain, d'un protocole expérimental permettant d'approcher le point de vue d'enfants âgés de 5 à 8 ans (et issus de milieux sociaux contrastés), cette thèse permet ainsi d'appréhender la manière dont s'agencent - de façon toujours particulière - les messages délivrés par différentes instances socialisatrices (famille, médias, école), et dont se construisent d'éventuelles appartenances à un genre et/ou à un milieu social. La capacité d'action (agency) des très jeunes enfants est de cette façon, ici, mise en jeu.

  • Titre traduit

    The reception of youth literature by children : an open window on the process of socialization


  • Résumé

    Among other signs, the vitality of the children's book publishing field bears testimony to the important place books still occupy today in children's everyday lives. However, despite the fact that some French sociologists have already studied the content of children's books, the way young "readers" receive the norms and representations conveyed by this literature has been the object of very little sociological investigation. In the present thesis I analyze the way children understand and (re)interpret the textual and iconographic content of children's books, with a view to both shedding light on what is really at stake in the act of reception, and also bringing elements that might contribute to better understanding the process of socialization. I focus on "food," as it is an iconic observation tool for the entirety of this process's modalities and its many differentiations. An experimental protocol implemented on the field has allowed me to approach the point of view of 5- to 8-year-old children coming from various social backgrounds, and thus to study the way the messages conveyed by the various agents of socialization (such as family, mass media, and school) are organized, as well as the construction of potential belongings to a gender and/or social group. In this regard, the agency of very young children is also addressed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.