Expérimenter les dispositifs écraniques, une esthétique du déplacement

par Carole Nosella

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Christine Buignet.

Soutenue le 09-12-2016

à Toulouse 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication (Toulouse) , en partenariat avec Lettres, langages et arts (Toulouse) (laboratoire) .

Le président du jury était Françoise Parfait.

Le jury était composé de Christine Buignet, Éric Valette, Jean-Paul Fourmentraux, Nicole Brenez.

Les rapporteurs étaient Françoise Parfait, Éric Valette.


  • Résumé

    Cette thèse se propose de penser l’expérience des dispositifs écraniques à partir de pratiques artistiques contemporaines. Il s’agit d’analyser comment des artistes travaillant à partir d’images appareillées (de l’installation vidéo au cinéma expérimental en passant par le net art) et de leur mise en espace, opèrent des déplacements dans les diverses strates des dispositifs pour proposer des situations esthétiques qui relèvent du hors champ, de l’impensé, du refoulé des dispositifs écraniques fonctionnels, faisant écho aux frictions qui se jouent entre leur mode d’action et notre expérience.Face à la difficulté de définir les dispositifs écraniques de par la multiplicité de leurs formes et de leur usages, il est proposé en premier lieu une réflexion sur la notion de dispositif, corrélée à celles d’écran et de technologie (I). Puis sont considérées les tactiques artistiques permettant de détourner l’impact de ces dispositifs (par l’expérimentation de la mise en défaut, du détournement, de l’appropriation…). S’en suivent cinq mouvements, comme autant de voies de déplacement, qui abordent les dispositifs écraniques selon des entrées différentes : il s’agit de révéler la part d’être de l’appareil par des opérations plastiques et contextuelles (II), de créer des voies de figuration alternatives par et à travers l’interface (III), de détourner la relation physique et émotionnelle entretenue avec l’écran (IV), d’opposer à la mobilité des écrans celles des spectateurs (V), et enfin de confronter les dispositifs écraniques à l’épreuve de l’espace (VI). Un dernier chapitre propose une synthèse de ces déplacements concrétisée par l’analyse d’un projet de création (entrepris parallèlement aux recherches théoriques) où sont mis en œuvre les mouvements précités (VII).Les analyses plastiques sont étayées par des mises en perspective historiques et sociétales, avec une considération particulière pour les questions de réception et d’usage.

  • Titre traduit

    Experiment screen apparatus, an aesthetics of displacement


  • Résumé

    In a time when screens are more and more studied and analysed, this thesis is based on observations of both users’ behaviors and contemporary artists’ productions.It chooses to present the experience created by screened devices and systems through these observations. It defines the screen as an apparatus — meaning, as a mix of different elements assembled for a specific purpose — which articulates separation and re-synthesising. We analyse how artists work with images in devices (from video installation to experimental cinema and net art) and how they use space to produce an attentional shift, therefore creating artworks that call for realizations.Facing the difficulties of clearly defining screened apparatus due to the multitudes of shapes they take and uses they create, we first orient our reflexion to the very notion of apparatus, combined with those of screen and technologie. Then we consider the artists’ tactics to hijack the impact of these apparatus (through experimentation, appropriation and misappropriation). This is followed by five movements, presented as possible means of displacements, each addressing, in its own way, the screened apparatus. We study the different relationships those screens can have inside the apparatus, and how they react and interact with space. We feed this research with analyses of artworks, historical and societal perspectives, with a special leaning towards the notions of reception and user’s experience.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Expérimenter les dispositifs écraniques, une esthétique du déplacement


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Expérimenter les dispositifs écraniques, une esthétique du déplacement
  • Détails : 1 vol. (398 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 362-377. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.