Feux d'artifices de bons sentiments : transformer l'incoercible confrontation entre démocratisation de la culture et démocratie culturelle afin de définir des complexes artistiques : mais... qu'est ce que l'art ?

par Olivier Crocitti

Thèse de doctorat en Arts

Sous la direction de Daniel Payot.

Le président du jury était Jean-Pierre Esquenazi.

Le jury était composé de Geneviève Jolly, Bernard Goy.

Les rapporteurs étaient Jean-Pierre Esquenazi, Marc Jimenez.


  • Résumé

    Après avoir partagé les politiques culturelles majoritairement actives en trois modèles et modes afin dedéfinir ce qu'est La Culture, je travaille à une catégorisation de l'objet de vulgarisation de cette Culture, à savoir l'Art, et à une cartographie de son ou ses sujets, à savoir le spectateur et sa place, pour finalement essayer de proposer un mode d'action culturelle nommé non plus politique culturelle mais politique artistique. De La Critique à La Critique de la Critique de la Critique, en passant par La Critique de la Critique, je cherche à sortir de la confortable définition polysémique régnant sur le territoire culturel et à la Tour des Arts, et ce dans le projet utopique de transfiguration de leurs architectures.

  • Titre traduit

    Good feelings in firework : transforming the intractable opposition between democratization of culture and cultural democraty to define artistic complex : so... what is art?


  • Résumé

    The Great Culture and the Great Public as mythical as Alexander or From the art of taking distance. What is art ? Verfremdung → to make stranger. While cultural exhibition tends to be events that are most often apprehended through their relation to the Great Public – sometimes legitimating, sometimes repulsive,sometimes motive and often simultaneously recipient, adjuvant, opponent, expected, persona non grata andalmost always juge-baromètre arpenteur, supposedly outside of concern of that event – we will try to bringout from these different policies (that pay close attention to numerical parameters) the complicities and contradictions between artistic/cultural practices and democratic practice. Can we still bet on subvertissant power of cultural production as ideological enhancer and democratical antioxidant whereas the culturallandscape seems to be shaped by a festivisation oxymoronique, a nivellement-exacerbant ?


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.