Traitement cognitif des métaphores et de l’ironie verbale : étude comportementale et substrats neuronaux

par Alexandre Obert

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Stéphanie Cailliès.

Soutenue le 08-11-2016

à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société (Reims, Marne) , en partenariat avec (C2S) - Laboratoire de psychologie Cognition Santé Socialisation (laboratoire) .

Le président du jury était Ira A. Noveck.

Le jury était composé de Stéphanie Cailliès, Grégory Simon, Fabien Gierski.

Les rapporteurs étaient Maud Champagne - Lavau.


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse était d’explorer les bases cognitives et cérébrales des processus de compréhension du langage figuré via l’utilisation d’outils de neuroimagerie (EEG et IRMf). Nous nous sommes particulièrement intéressés aux processus inférentiels sémantiques et pragmatiques. Afin de mieux les cerner, nous avons étudié la compréhension de la métaphore verbale nouvelle (« catapulter ses paroles ») et de l’ironie verbale (« Il est détesté de tous. Cet homme est très populaire. »). Ce choix repose sur l’hypothèse selon laquelle chacune de ces figures sollicite spécifiquement un type de processus inférentiel ; de nature sémantique pour la métaphore et pragmatique pour l’ironie. Conformément à cette hypothèse, nos résultats indiquent que la compréhension des métaphores verbales nouvelles se fonde sur des processus de recherche et d’intégration d’informations sémantiques, supportant l’hypothèse d’un traitement séquentiel. L’examen des bases cérébrales du traitement de ces expressions précédées d’un contexte a mis en évidence des régions cérébrales postérieures, suggérant la mise en œuvre d’un processus de manipulation conceptuelle. Concernant le traitement de l’ironie, nous avons observé un processus tardif d’intégration d’informations plus important pour les énoncés ironiques comparés aux énoncés littéraux, suggérant un traitement pragmatique plus difficile. Enfin, nous avons mis en évidence un réseau fronto-temporal bilatéral lors du traitement de l’ironie, dont une part serait sensible au contraste entre le contexte et l’énoncé et à l’humour des énoncés. Nos résultats sont confrontés aux théories psycholinguistiques et cognitives du traitement du langage figuré.

  • Titre traduit

    Cognitive processing of predicative metaphors and verbal irony : behavioral study and neural bases.


  • Résumé

    Our main aim was to assess the cognitive and neural basis of the figurative language processing using neuroimaging tools (EEG and fMRI). We were especially interested in semantic and pragmatic inferential processes. In order to better grasp these processes, we have studies the comprehension of novel verbal metaphor (“to catapult his/her words”) and verbal irony (“Everybody thinks he is foul. He is a very popular man.”). This choice was based upon the hypothesis that each of these figurative expressions specifically engages one of the two inferential processes: semantic for metaphors and pragmatic for irony. Following this hypothesis, our results point out that the comprehension of novel metaphoric expression is built on the research and the integration of a semantic congruent information, supporting a sequential processing hypothesis. The assessment of the cerebral basis of the processing of such expressions embedded in a context has revealed regions in posterior areas, suggesting a conceptual manipulation process. Concerning the irony processing, we observed a greater late integration processing for ironic sentences than literal ones, suggestion a more effortful pragmatic processing. Finally, we observed a fronto-temporal network specific to irony processing. Some part of this network could be involved in both the contrast between the utterance and the context and the humor processing of the sentences. Our results are confronted with psycholinguistic and cognitive theories about figurative language processing.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne (Bibliothèque électronique). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.