De la durée à la vie : une dialectique entre métaphysique et politique chez Bergson

par Jae-Hyung Joo

Thèse de doctorat en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Frédéric Worms.

Soutenue le 22-01-2016

à Paris Sciences et Lettres (ComUE) , dans le cadre de École doctorale Lettres, Arts, Sciences humaines et sociales , en partenariat avec République des savoirs : lettres, sciences, philosophie (laboratoire) et de École normale supérieure (Paris ; 1985-....) (Etablissement de préparation de la thèse) .


  • Résumé

    L’évolution du bergsonisme semble aller de la durée à la vie. C’est que dansL’Evolution créatrice, après ses deux premiers ouvrages, Bergson découvre que la vieelle-même dure, d’une manière au moins analogue à celle dont notre conscience dure.Pourtant, sous cette apparence de continuité, le bergsonisme pourrait bien recelerquelques écarts, et même ruptures, entre durée et vie. Notre étude commence par cettehypothèse d’une discontinuité implicite dans sa pensée, et consiste d’abord à repérer desruptures possibles entre durée et vie dans ses quatre ouvrages majeurs. Nous faisonsapparaître ces ruptures en rendant manifestes des écarts textuels au sein de ces quatreouvrages, chez tous quoique différemment. Nous en méditons la signification, nonseulement pour la compréhension du bergsonisme mais aussi pour toute la philosophie.Cette étude veut établir deux points : 1° chez Bergson l’évolution de la vie manifeste untemps autre que la durée, temps qui se tisse nécessairement avec une certaine spatialité.Nous nommons la logique propre à ce temps du développement de la vie « dialectique dela vie ». 2° La conséquence ultime de cette dialectique de la vie advient dans le momentréflexif où le sujet, réalisant cette dialectique, s’engage sciemment dans ce mouvementde la vie, étant aussi un vivant. Ce moment réflexif est alors le moment de notre présent,où s’ouvre à nous la politique comme champ de l’action commune de décider l’avenir.Ainsi, la dialectique de la vie nous conduit à la politique.

  • Titre traduit

    From the duration to the life : a dialectic between Metaphysics and Politics in Bergson


  • Résumé

    The evolution of Bergsonism seems to be going from durée (duration) to life. In hisCreative Evolution, after his first two works, Bergson discovered indeed that life endures,in an at least similar way our consciousness does. Yet, beneath this appearance ofcontinuity, Bergsonism might well conceal some gaps, or even breaks between durée andlife. Our study, beginning with this assumption of a discontinuity in his thought, firstconsists in trying to identify these potential breaks between durée and life in his fourmajor works. We show these ruptures by making plain textual breaks inside each of thesefour books, all of them, but each one in a different way. We discuss their significance,not only for an understanding of Bergsonism but also for Philosophy as a Whole. Wewant to establish by this study two points: 1. In Bergson, the evolution of life manifests atime which is alien to durée, a time which necessarily is woven with some spatiality. Wename the logic characteristic of this time of life the "dialectic of life." 2. The ultimateconsequence of this dialectic of life occurs in the reflexive moment when the subject, ashe realizes this dialectic, commits himself knowingly to this movement of life, as hehimself belongs to the living. This reflexive moment is the very moment of our present,where Politics as the field of the common action for deciding the future opens up to use.This is how the dialectic of life leads us to Politics.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Paris Sciences et Lettres. Thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.