Business Schools Made in China : l'émergence des écoles de gestion chinoises

par Tupac Soulas

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Catherine Paradeise.

Le président du jury était Vincent Hoffmann-Martinot.

Le jury était composé de Catherine Paradeise, Christine Musselin, Eric Cornuel.

Les rapporteurs étaient Gilles Guiheux, David Courpasson.


  • Résumé

    De nombreux indicateurs internationaux présentent aujourd'hui les écoles de gestion chinoises comme concurrentes des meilleures établissements nord-américains et européens. À partir de trois cas prestigieux situés à Shanghai, Canton et Hong Kong, ce travail revient sur l'histoire des écoles de gestion chinoises. Il examine la structuration du paysage local en trois champ locaux et explique également pourquoi ces écoles se tournent depuis deux décennies vers un champ international dominé par le modèle de la business school.Par une analyse organisationnelle approfondie, cette thèse explique comment chacun des trois établissements se transforme pour gérer les tensions qui découlent de leur adoption de ce modèle. La tension entre l'ancrage local et le positionnement international d'une part, et entre l'orientation professionnelle et académique des écoles d'autre part, sont successivement étudiées dans le contexte chinois. L'analyse montre comment les écoles réinterprètent les prescriptions du champ international à partir de leurs ressources locales et deviennent des business schools tout en conservant la diversité des caractéristiques qui les relient chacune à un champ local.

  • Titre traduit

    Business Schools Made in China : the rise of Chinese schools of management.


  • Résumé

    According to many international indicators tend to show Chinese schools of management as currently challenging the best North-American and European institutions. Based on the study of three prestigious cases located in Shanghai, Guangzhou and Hong Kong, this work traces back the history of Chinese schools of management. It investigates the structuring of the local landscape in three local fields and explains why, for two decades, these schools are turning toward an international field dominated by the business school model.Through an in-depth organizational analysis, this thesis explains how each of the three institutions change to manage the tensions resulting from the adoption of the model.This work successively studies the tension between the local anchoring and the international positioning, and the one between the professional and academic orientation of the schools within the Chinese context. The analysis reveals how the schools reinterpret the international field prescriptions using local resources, therefore becoming business schools while maintaining the diversity of the patterns that connect each of them to a local field.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.