La réécriture dans l’œuvre de José Emilio Pacheco. Une poétique du déjà-lu

par Anne Garcia

Thèse de doctorat en Langues et littératures étrangères

Sous la direction de Graciela Villanueva.

Soutenue le 12-12-2016

à Paris Est , dans le cadre de Ecole doctorale Cultures et Sociétés (Créteil ; 2015-....) , en partenariat avec Institut des mondes anglophone, germanique et roman (Créteil) (laboratoire) et de Institut des mondes anglophones, germanique et roman (laboratoire) .

Le président du jury était Hervé Le Corre.

Le jury était composé de Graciela Villanueva, Rafael Olea Franco, Claudie Terrasson, Sergio Carrasco Delgado.

Les rapporteurs étaient Caroline Lepage.


  • Résumé

    José Emilio Pacheco (Mexico 1939-2014) est un poète, romancier, nouvelliste mexicain qui a profondément transformé le paysage de la littérature en langue espagnole. Son œuvre se caractérise par un travail continu sur le texte, le sien et celui d’autres écrivains. L’observation et l'analyse de la réécriture comme pratique textuelle, l’étude du discours métalittéraire qui l’accompagne et, de manière moins évidente mais tout aussi prégnante, l’examen de topoi poétiques connotant cet éternel recommencement, mettent en lumière une véritable poétique de la réécriture. Le premier chapitre de notre thèse permet d’introduire la notion de réécriture, avant de la confronter aux concepts et notions théoriques qui lui sont adjacents : le dialogisme et l’intertextualité, l’influence et la tradition, la critique génétique. Dans le deuxième chapitre, nous réfléchissons à la réécriture en tant que praxis littéraire : afin de prendre la mesure de la productivité textuelle et de son orientation vers la réception, nous proposons une typologie formelle et une typologie fonctionnelle des principales opérations rescripturales dans l’œuvre de notre auteur. Le troisième chapitre, analytique, examine en détail les processus de réécriture autographe : les changements introduits lors des nouvelles éditions révisées et corrigées des textes narratifs et poétiques nous donnent l’image d’une écriture mouvante et soumise au passage du temps. Enfin, le quatrième et dernier chapitre aborde la réécriture allographe. Après avoir examiné quels textes ont été réécrits, depuis quelles langues et quelles cultures, nous nous attarderons sur les principales manifestations de la réécriture de l’autre dans l’œuvre de Pacheco et nous verrons comment celles-ci contribuent à privilégier l’image du lecteur, du traducteur ‒ ou de la bibliothèque ‒ plutôt que celle de l’auteur.

  • Titre traduit

    Rewriting Process in the Literary Works of José Emilio Pacheco


  • Résumé

    José Emilio Pacheco (Mexico, 1939-2014) is a Mexican poet, novelist, and short story writer who deeply changed the scenery of Hispanic literature. His narrative and poetic works show a continuous recreation of his own texts, as much as other writers. The analysis of textual operations such as quotes or corrections, the study of the metatextual discourse that comes along with it, and, in a more subtle but equally significant way, the interpretation of a set of poetic topoi which reveals the endless repetition of linguistic and literary materials, lead us to set up a poetics of rewriting. The first chapter of our dissertation deals with the theoretical concepts and methodological tools: dialogism, intertextuality, influence and tradition, textual genetics. The second chapter muses over the act of rewriting in a pragmatic perspective. Based on the examination of the works of Pacheco, and in order to encompass the diversity of the rewriting practices, we propose a formal and a functional typology of rewriting phenomenon. In the third chapter, we follow the main line of research of textual genetics to question an analysis and an interpretation of self-rewriting in a selection of poems and short stories. The changes introduced by the rewriter during the revisions and corrections previous to new editions show us a dynamic and temporal textuality. Finally, the fourth chapter is about the texts in which Pacheco rewrites other authors. By using a diversity and a multiplicity of sources and by reproducing and inserting other writers' verses or sentences in his own compositions in a sometimes transgressive way, it contributes to favour the figure of the reader, the translator ‒ or the library ‒ instead of the figure of the author.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.