L’éducation tout au long de la vie : de l’individualisation du parcours à l’individuation de la personne.Le processus de construction et d’émancipation du sujet

par Sandrine Deulceux

Thèse de doctorat en Sciences de l’éducation

Sous la direction de Marcel Pariat.

Le président du jury était Rémi Hess.

Le jury était composé de Marcel Pariat, Pascal Lafont, Mohammed Daoud, Pascal Nicolas-Le Strat.

Les rapporteurs étaient Christine Delory-Momberger, Augustin Mutuale.


  • Résumé

    L’éducation tout au long de la vie est aujourd’hui devenue un paradigme porté par L’UNESCO et le conseil de l’Europe en matière éducative. En France, sous l’égide de L’OCDE, les politiques ont privilégié l’instauration de dispositifs de formation tout au long de la vie afin de répondre rapidement aux problématiques de l’emploi plus qu’à un besoin de réorganisation du système éducatif. La loi de 1971 défit l’éducation permanente et s’impose comme un compromis à ces principes qui omettaient l’intégration des adultes dans le système traditionnel.Cette recherche, présentée en trois parties, interroge l’éducation et la formation tout au long de la vie. Plus particulièrement, elle s’intéresse à la manière dont l’individu se façonne et affine sa personnalité dans ce contexte de formation. L’étude est empirique, elle s’appuie sur l’expérience, impliquant dans un premier temps le parcours du chercheur, puis dans un second temps celui d’adultes en reprise de formation. L’approche scientifique, repose sur deux axes de recherche : l’analyse de la réalité de l’éducation pour les adultes en formation selon leur besoin et l’étude de leur parcours afin de mesurer leur niveau d’individuation. Les points qui sont discutés concernent l’enrichissement de la conscience collective qui se nourrit des possibles, de la créativité et du savoir nés de l’agir responsable des individus. Au niveau philosophique, il s’agit de comprendre comment l’Homme singulier devient Total par l’acquisition des compétences qui transforment le savoir en praxis. À partir des observations focalisées sur le projet individuel de l’adulte, l’analyse de terrain explore l’engagement de la personne dans son processus de formation lorsque ce dernier induit des changements et influence son processus d’individuation. Il s’agit de comprendre l’impact de l’éducation tout au long de la vie sur les adultes en reprises d’études et de discuter des transformations identitaires.L’étude s’appuyant sur la théorie ancrée, repose sur 126 récits de vie d’étudiants en licence Sciences de l’éducation et 4 entretiens biographiques non-directifs d’adultes en formation. Le recueil des données a été classé selon dix catégories substantives permettant d’analyser les ressentis des participants face à leur reprise d’études. Les récits de vie délivrent des indices qui apportent une vision empirique des possibles de la réalité de l’éducation tout au long de la vie.Les résultats montrent que l’individu s’engage dans son évolution. Il se forge un capital de connaissances pour se transformer, changer de vie ou se changer la vie. La réalité de l’éducation tout au long de la vie apparaît majoritairement comme un moyen au service du reclassement professionnel et social. Les adultes augmentent leurs compétences et présentent au regard des employeurs un capital qui les valorisent. Ces étudiants/adultes sont engagés dans la course d’un avenir professionnel qui fluctue selon leur désir de promotion et de satisfaction au travail pour atteindre un meilleur niveau de vie et de confort au quotidien. Le processus d’individuation est centré sur l’analyse de l’intensité de leur émancipation et de leur épanouissement. Dans chaque récit, les étudiants expliquent leur prise d’autonomie et manifestent leur enthousiasme suite à la formation, ce qui témoigne de leur transformation identitaire et du niveau de progression de leur individuation en adéquation à l’acte d’apprentissage.

  • Titre traduit

    Lifelong Learning : From the individualisation of the path to the individuation of the personThe subject's process of construction and emancipation


  • Résumé

    Lifelong learning has become the paradigm of education supported by UNESCO and the Council of Europe. In France, under the aegis of the OECD policies have favored the introduction of continuing education schemes in response to employment problems rather than the recognition that the education system needs an overhaul. The 1971 Act challenged continuing education and imposed itself as a compromise to these principles by omitting the integration of adults into the traditional educational system.This research, presented in three parts, examines continuing education and training. More specifically, it focuses on how the individual shapes and refines their personality in such an educational condition. The study is empirical, based on experience, first concentrating on the course taken by the researcher, then the course taken by adults having resumed their education. The scientific approach is based on two lines of research which will analyze the conditions and needs of adults engaged in continuing education and study their personal course in order to measure their degree of individuation. The thesis will approach such ideas as the enrichment of the collective consciousness feeding on possibilities, and creativity and knowledge brought forth by the responsible actions of the individual. At a philosophical level, it is a matter of understanding how an individual becomes complete through the acquisition of skills transforming knowledge into praxis. Based on observations focused on the adult’s personal project, the field study explores the person's involvement in the training process and how by making changes the individual can influence the individuation process. The aim is to understand the impact of continuing training on adults having resumed their education and to examine how it can result in an identity transformation.The study is a grounded theory and is based on 126 accounts of students studying for a degree in Education Science and 4 biographical interviews led in a self-centered approach of adults engaged in continuing training. The data collected has been classified in ten nominal categories enabling the analysis of the participants feelings regarding their continuing education. The individual accounts deliver clues allowing an empirical view of the possibilities of the conditions in which continuing education is engaged.The results show that the individual is actively involved in his evolution. The person builds a capital of knowledge in order to transform oneself, to change lives, or to bring change to one’s life. The facts of continuing education mostly appear as a means of professional or social reclassification. Adults increase their skills and are therefore better considered by employers. These adult students are engaged on a professional course that shifts according to their desire for promotion or work satisfaction in order to attain a better standard of living and well-being.The results show that the individual is committed to its evolution. The individuation process focuses on the analysis of the degree of their emancipation and development. In each narrative the students explain how they became autonomous and their enthusiasm for the training, which indicates their identity transformation and the level of progress in their individuation process in line with the action of learning.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.